Malgré des conditions de marché difficiles, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a réalisé en 2015 le 22ème exercice record d’affilée. Le résultat net en augmentation de 2.1% à 122,7 millions de francs est presque deux fois plus élevé qu’en 2005. Avec un total de bilan qui atteint 20,6 milliards de francs, la BCF fait désormais partie des 21 plus grandes banques suisses.

Le résultat opérationnel s’établit à 152,6 millions de francs, en diminution de 3,4 millions de francs ou -2.2%. Ce dernier a été fortement impacté par les taux d’intérêts négatifs, taux qui se reflètent dans l’augmentation des coûts de couverture des risques liés aux variations des taux d’intérêts. La solide progression des activités de crédits accompagnée par une bonne affluence des dépôts de la clientèle ont permis de compenser en partie cet effet négatif.

Ces résultats permettent à la BCF de verser au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 64,0 millions de francs (+2,2 millions de francs). Cette somme représente 25.2% des produits d'exploitation. Les communes et les paroisses recevront environ 9,0 millions de francs et le canton 55 millions de francs. Ce versement comprend les impôts, la rémunération de la garantie de l’Etat et du capital de dotation. Depuis 1990, la BCF a versé plus de 581 millions de francs au canton, soit plus de 8 fois le capital de dotation de 70 millions de francs. L’ensemble des habitants du canton bénéficie ainsi du très bon développement de la banque.

Selon M. Edgar Jeitziner, président de la direction générale, «ce résultat illustre la confiance dont jouit la BCF auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus de la banque, ceci dans un contexte économique et réglementaire difficile et contraignant».