Covid-19: 8650 francs par habitant perdus en 2020 et 2021

Le PIB romand est attendu en chute de 5.7% cette année en raison de la crise du Covid-19, selon les prévisions calculées par le CREA pour la nouvelle étude sur l’économie romande présentée ce jour. Pour l’an prochain, l’amélioration anticipée de la conjoncture devrait se traduire par une croissance de 4.5%. Il reste que le produit intérieur brut (PIB) romand n’aura pas retrouvé son niveau de 2019 et que la perte de valeur ajoutée cumulée pour 2020 et 2021 par rapport aux prévisions d’avant la crise (respectivement +1.3% et +1.7%) est équivalente à quelque 8664 francs par habitant en Suisse romande.

Le 22 septembre 2020 – Les mesures sanitaires en Suisse, la quasi absence de touristes étrangers et le ralentissement de l’activité sur les cinq continents, avec une baisse du PIB mondial de 4.9% cette année selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), pèsent sur l’ensemble des cantons romands. Comme le montre la 13e étude sur le PIB romand publiée par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA d’économie appliquée de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne et le Forum des 100 du quotidien Le Temps, les effets de la crise du Covid-19 sont cependant moins marqués dans la région (PIB en baisse de 5.7% selon le CREA) et dans le pays (-6.2% d’après le SECO) que dans les principales économies développées. Le FMI prévoit cette année une baisse du PIB de 8.0% aux États-Unis et de 10.2% dans la zone euro.