Commerce romand: le défi des achats en ligne

Les cantons romands sont différemment concernés par la transformation du commerce de détail. Sous l’effet de la concurrence du e-commerce et du tourisme d’achat, ainsi que d’une baisse des prix dans le domaine non alimentaire, les chiffres d’affaires ont reculé de 7.7% entre 2008 à 2018 sur le plan romand. Fribourg (-1.5%), Genève (-3%) et le Valais (-5.3%) ont été moins touchés. A l’inverse, le Jura (-9.1%), Neuchâtel (-14.0%) et Vaud (-12.1%) ont plus ressenti les effets de ces évolutions, comme le montre une analyse figurant dans la 12e étude sur le PIB romand présentée ce jour.

Le 8 mai 2019 – A côté des causes structurelles, la démographie est un autre facteur clé de cette évolution, relève l’étude publiée par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA et le Forum des 100 du quotidien Le Temps. Ainsi, dans les cantons de Fribourg et du Valais, le commerce bénéficie de la hausse de la population. En revanche, le Jura et Neuchâtel ressentent les effets d’une démographie moins dynamique. À Genève, la position de pôle régional et la consommation des frontaliers et pendulaires contribuent à soutenir le commerce. Dans le canton de Vaud, le repli observé durant la décennie écoulée suit une forte hausse des ventes au détail durant les dix ans qui ont précédé.