MARCHÉS INTERNATIONAUX

C’est un air de déjà vu et franchement nous ne sommes pas rassurés. Rappelez-vous (désolé d’avance de vous remémorer cet épisode) février 2020 qui annonçait une fermeture économique et sociale en Chine suite à l’essor public de l’existence du Coronavirus, et bien, cette fois et à l’instar de 2020, la Chine fait à nouveau parler d’elle avec l’affaire Evergrande, 2ème plus gros promoteur immobilier chinois qui n’arriverait plus à honorer ses engagements en matière de crédit et qui s’est délesté de 84% de sa valeur sur une année. Contrairement au COVID-19 qui n’a pas de concurrent, il y a bien pire que le groupe mentionné un peu plus haut : Sinic Holding, qui a viré au rouge en perdant plus de 80% de son cours en une seule et unique journée, mettant à jour un vrai risque domino et systémique sur l'économie chinoise.
Toutes les places financières occidentales sont en train donc d’espérer que le marché chinois soit vraiment resté imperméable et que nous n’avons pas pu faire de business avec eux sur ce coup. Il n’en reste pas moins que le gouvernement siégeant à la Cité Interdite doit absolument trouver une solution pour stopper cette spirale infernale et réduire l’endettement global de USD 350 milliards. Oui vous avez bien lu, 350 milliards de dollars, soit, des enjeux 4 fois plus grands que la tristement célèbre saga Lehmann Brothers en 2008.

MARCHÉ SUISSE

Nos traders Zurichois ont repris quelques peu leurs esprits suite aux coups encaissés la veille à cause des craintes d’un éventuel dépôt de bilan du géant chinois de l’immobilier et de l’effondrement de tout le secteur associé et avons pu repasser à nouveau au-dessus de la symbolique barre des 11'800 points sur le Swiss Market Index, redonnant un peu d’oxygène au marché malgré que tout le monde observe d’un œil méfiant la situation en Chine.

 

Gorgoni Marco
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 19

Stock exchange commentary logo