MARCHES INTERNATIONAUX
Un ciel sans nuages semble promis aux investisseurs boursiers. Autant les Etats-Unis que la Chine se fendent en déclarations comme quoi ils seront à nouveau amis et que surtout ils vont suspendre ces taxes douanières réciproques qui empoisonnent les échanges. En fait, on parle d’un accord de round no 1, suivi d’autres, faisant plutôt penser à un match de boxe. On se demande bien qui est le gagnant de tout ce cirque qui a le don de mettre les nerfs des marchés boursiers à rude épreuve. Pour rappel, au début de cette guerre commerciale, les marchés avaient violemment chuté, ce qui est normal. Depuis, ils restaient en standby, réagissant de manière épidermique à la moindre évolution du conflit, ce qui est compréhensible. Depuis que des nouvelles ou rumeurs rassurantes voient le jour, les marchés reprennent le chemin de la hausse, ce qui est logique. Ce qui est anormal, c’est que les bourses explosent de record historique en record historique, alors qu’on parle juste de reprise normale et traditionnelle des échanges commerciaux.

Restons prudents, car il suffit d’un tweet rageur pour tout remettre en question. Bien que l’oiseau soit traditionnellement un messager de paix, l’oiseau bleu utilisé par le Président des Etats-Unis serait plutôt une version d’Hitchcock qui nous fait trembler à chaque apparition.

MARCHE SUISSE
La bourse suisse est partie à la conquête du record historique des 10'500 points pour son indice phare SMI. A quelques minutes de la cloche, elle parvient à le dépasser en gagnant 0,50% à 10’520 points. Credit Suisse termine en baisse de 0,26% à 13,26 francs. Elle ne financera pas la plus grande partie de la méga introduction en bourse d’Aramco, la pétrolière saoudienne. Certains avaient tendance à propulser l’action suite à cette opération qui aurait procuré de juteux bénéfices.

DEVISES
Contre franc suisse, 1 dollar vaut 0,9970 franc et 1 euro 1,0985 franc.

FRANCIS CORPATAUX
Gestion de fortune – Bulle
026 919 24 43

Stock exchange commentary logo