MARCHES INTERNATIONAUX
Vendredi, Wall Street avait terminé la semaine en hausse grâce à des nouvelles macroéconomiques positives. La création d’emplois nettement supérieure à l’attente des analystes avait emballé les investisseurs US. Cette semaine les bourses seront mises à l’épreuve des banques centrales. La Réserve Fédérale US, la BCE et la BNS se réunissent entre mardi et jeudi pour décider de leurs politiques monétaires. D’autre part, les élections législatives en Grande-Bretagne ainsi que l’éternelle négociation commerciale entre la Chine et les Etats-Unis sont aussi à l’honneur, cette semaine. La livre anglaise continue sa hausse face aux autres monnaies. Le marché anticipe une élection de Boris Johnson qui indiquerait une résolution rapide du Brexit et donc une notion concrète à se mettre sous la dent. Le choix éventuel du travailliste Jeremy Corbyn est, pour l’instant, mal vu par les marchés vu son programme politique faisant état de hausses de taxes, d’impositions et de nationalisations. Les intervenants s’inquiètent aussi de l’enlisement des négociations sino-américaines qui pénalisent l’économie chinoise et probablement aussi celle des Etats-Unis. Ceci fait courir un risque de récession à l’économie mondiale.

MARCHE SUISSE
Après un faible sursaut en fin de matinée et à quelques encablures de la cloche de clôture, le SMI stagne sur ses niveaux de vendredi, toutefois en léger recul à 10'437 points. Le soutien principal à l’indice vient du titre Nestlé. Cependant en fin de séance l’action recule quelque peu pour terminer en dessous de la barre avec une petite baisse de 0,06 %. L’action Lonza réalise la moins bonne performance de l’indice avec un recul de 1,09 %.

DEVISES
Contre notre monnaie nationale, un dollar américain se négocie à CHF 0,9890 et l'euro s'échange à CHF 1,0950.

MARCO LEVIS
Gestion de fortune - Bulle
026 919 24 30

Stock exchange commentary logo