MARCHES INTERNATIONAUX
Optimisme en Europe et aux Etats-Unis, inquiétudes en Asie. Voilà le résumé de la journée de vendredi, qui a vu ces régions du monde évoluer dans des sens différents. En effet, les indices asiatiques ont tous clôturé dans le rouge, avec notamment Hong Kong qui perdait 1.45% et l’indice continental chinois CSI 300 qui glissait de 1.2%. Outre les craintes liées à la propagation du virus, de nouvelles restrictions du gouvernement chinois ont pesé sur le marché. Les autorités du pays ont entre autres interdit les investissements étrangers dans les sociétés chinoises du secteur de l’éducation. Cela a mis un sérieux coup de pression sur le cours de ces entreprises, mais également sur toutes les sociétés chinoises dont les actions sont cotées à l’étranger. Du côté européen, les indices s’appréciaient d’environ 1%, portés par d’excellents indicateurs d’activité économique. Wall Street évoluait également de manière positive, avec une hausse moyenne de 0.5%.

MARCHE SUISSE
Le SMI avait égaré son côté défensif vendredi, pour afficher l’une des meilleures performances parmi les indices mondiaux et clôturer à son plus haut historique. Swisscom était le seul titre du SMI légèrement dans le rouge, tandis que la palme revenait à Lonza (+3.5%). Le sous-traitant pharmaceutique a publié des résultats semestriels dépassant même les attentes des analystes les plus optimistes. Le partenariat signé avec Moderna a été l’un des éléments fondamentaux des bons chiffres annoncés. A noter également la bonne performance de l’action Comet (+3.3%), qui a procédé à un avertissement positif sur les résultats qui seront prochainement publiés par le spécialiste des rayons X et fréquences radio.

MATIERE PREMIERES
L’or perdait légèrement du terrain pour se trouver à USD 1'800.- l’once, et le pétrole réussissait à boucler la semaine en positif, malgré la forte correction survenue lundi.

XAVIER BLANC
Gestion de fortune – Bulle
026 309 40 14

Stock exchange commentary logo