MARCHÉS INTERNATIONAUX
La bourse de Tokyo a chuté à la suite de la sombre journée subie par les marchés internationaux mardi. En effet, le Nikkei dévissait de 2,17%. La chute de plusieurs grosses valeurs boursières américaines a entamé la confiance des investisseurs. Cette baisse connaît plusieurs causes. La première étant l’augmentation générale des prix de l’énergie. Ce facteur d’inflation qui à lui seul pousse les taux d’intérêts à la hausse. La deuxième se trouvait être une conséquence directe de la première. Les valeurs technologiques, friande de financement, se retrouvait négativement impactée par l’augmentation du coût des crédits.

Aux Etats-Unis, les tensions restaient présentes entre les démocrates et les républicains. Les deux partis s’opposaient au sujet du projet de loi sur le plafond de la dette. Si un accord n’est pas rapidement trouvé, un shutdown de l’administration pourrait déstabiliser l’économie américaine. Ces incertitudes pesaient sur le moral des investisseurs.

En Europe, les indices principaux ont bien rebondi après l’hécatombe de hier. Le DAX progressait de près de 1% à la mi-journée alors que le CAC 40 faisait légèrement moins bien. Airbus profitait d’une recommandation plus généreuse pour gagner plus de 2,5%.

MARCHÉ SUISSE
La bourse suisse a connu une journée similaire à celle de ses homologues européens. En hausse de 1,24%, le SMI clôturait à 11'628,33 points. L’indice élargi engrangeait 1,07% et terminait la journée à 15'016,78 points. Au chapitre des gagnants, nous comptions Nestlé. Après la baisse enregistrée hier, la société veveysane a rattrapé 2,27%%. Grand ciel bleu également pour les sociétés actives dans le domaine pharmaceutique. Roche enregistrait un gain de 1,64 %, imité par Novartis qui s’enrichissait de 1,46%.

Eric Boschung
Gestion de fortune – Fribourg
026 350 74 06

Stock exchange commentary logo