MARCHÉS INTERNATIONAUX
Au Japon, le Nikkei 225 rebondit fortement de 3,12%, essuyant ainsi la majorité des pertes subies la veille. Que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, les marchés ont les yeux rivés sur l’inflation et ne cessent de faire des pronostics sur les possibles réactions de la Réserve fédérale américaine (Fed). Les dernières remarques du patron de la Fed, Monsieur Powell, ne révèlent pourtant pas de grandes nouveautés, il continue de défendre l’idée que les pressions inflationnistes seront temporaires. Toutefois, le calendrier de hausse des taux se discute au sein du comité de politique monétaire et le premier mouvement de taux pourrait bien se faire déjà en 2023 plutôt qu’en 2024. Les places boursières européennes terminent en hausse modérée après une séance très hésitante, alors que Powell sera auditionné après la clôture. Le DJ Eurostoxx 50, indice regroupant les 50 plus importantes valeurs cotées en euro, avance de 0,26% à 4'123,13 points, alors que Wall Street évolue sans direction claire en début de séance, après le rebond de la veille.

MARCHÉ SUISSE
Le marché suisse n’échappe pas à l’incertitude ambiante. Les bancaires UBS (-0,5%) et Credit Suisse (-0,3%) sont en baisse alors que Nestlé clôture tout juste dans le vert (+0.03%). Roche fait figure de mauvais élève et termine la séance en bas du classement (-1.1%). A la clôture, le Swiss Market Index termine en repli de 0,11% à 11'982,48 points, alors que l’indice plus large Swiss Performance Index cède 0,04% à 15'382,88 points.

JULIE CAMBOU
Gestion de fortune – Fribourg
026 350 74 99

Stock exchange commentary logo