Marchés internationaux

Est-ce que nous allons enfin pouvoir nous reposer ? Est-ce possible qu’un accord puisse être conclu entre Washington et Pékin ? Les marchés financiers aspirent à un temps de répit dans cette spirale infernale de l’escalade des droits de douane. Tous espèrent que cette journée de négociations aboutisse enfin à un accord, même partiel. Le fait est que Washington a planifié des sanctions dès le 15 octobre prochain, en prélevant des taxes sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises pour la première étape. Ensuite une deuxième étape est prévue pour décembre, avec l’instauration de taxes sur la totalité des biens chinois importés. De plus, le ministère chinois des affaires étrangères demande aux USA de stopper la pression sur les firmes chinoises. Le pétrole change de direction pour partir en forte hausse, résultat d’une augmentation des stocks de brut américains pour la semaine passée, soit de 2,9 millions au lieu de 1,9 millions de barils. Les chiffres des prix à la consommation aux USA sont en stagnation pour le mois de septembre. Quant à l’inflation elle se maintient à 1,7%, en dessous des attentes de la FED qui pourrait bien essayer de stimuler encore l’économie en baissant ces taux de 0,25% à fin octobre. Du côté de Londres, le Premier ministre britannique Boris Johnson et son homologue irlandais Leo Varadkar se rencontrent dans la journée pour la problématique de la frontière irlandaise dans la sortie de l’UE.

Marché suisse

Notre bourse ouvre en hausse suivant l’élan venu d’outre-Atlantique. Les valeurs du luxe se reprennent et La Cie Financière Richemont se place au top avec plus de 2% de hausse, suivie du titre Swatch Group avec 1,42%. Givaudan se fait remarquer par le lancement d’un nouveau produit qui détermine rapidement les types de peau. Elle est en bonne voie pour assurer une croissance à deux chiffres, ses revenus ont augmenté de 4,66 milliards sur les 9 premiers mois de l’année. Des rumeurs de marchés laissent entendre que le cimentier LafargeHolcim pourrait racheter la division active dans la chimie de la construction de l’allemand BASF, en reprise de 1,73%.

Devises

Contre notre monnaie nationale, un dollar américain se négocie à CHF 0.99 et l'euro s'échange à CHF 1,09.

Mireille Overney
Gestion de fortune Bulle
026 919 24 29

Stock exchange commentary logo