MARCHÉS INTERNATIONAUX
Les places boursières européennes évoluent dans le désordre durant la journée, tiraillées par la question de la reprise de l’inflation et de l’éventuel resserrement monétaire des banques centrales qui en découlerait. Au final c’est l’optimisme qui l’emporte, le DJ Eurostoxx 50, indice regroupant les 50 plus importantes valeurs cotées en euro, avance de 0.37% à 4'166,8 points. A Wall Street, les investisseurs mettent temporairement ces questions de côté et se focalisent sur les publications de résultats qui continuent de battre des records. Cette journée est aussi symbolique pour la popularisation des cryptomonnaies puisque la bourse américaine accueille son premier fonds indiciel lié au bitcoin.

MARCHÉ SUISSE
Le marché suisse est pénalisé par ses poids lourds Nestlé (-1.8%) et Roche (-1,7%), la veille de la publication de leurs résultats. Pour Nestlé, les analystes affichent des prévisions plutôt disparates, curieux de connaître l’impact de l’inflation et de la hausse des coûts des matières premières sur les marges du groupe. Au troisième trimestre, les résultats du géant veveysan devraient encore progresser mais probablement à un taux inférieur en raison de la base de comparaison élevée. De son côté, Roche annonce l’échec de l’étude de phase 2 sur un antiviral oral contre le Covid-19 (réalisé par son partenaire américain Atea Pharmaceuticals). Novartis, en revanche, soutient l’indice grâce à sa progression de 0,5%. Au final, le Swiss Market Index recule de 0,21% à 11'942,7 points. Le commerce extérieur suisse se porte plutôt bien grâce aux produits chimiques et pharmaceutiques. Les exportations atteignent un nouveau pic historique à 63 milliards de francs. Les exportations horlogères poursuivent leur lancée positive en atteignant près de 1,9 milliards de francs, soit une hausse de 16.6% sur un an, la Chine et les Etats-Unis étant les plus gros contributeurs de ce succès.

JULIE CAMBOU
Gestion de fortune – Fribourg
026 350 74 99

Stock exchange commentary logo