MARCHES INTERNATIONAUX
Comme toujours, le rythme est donné par Wall street. En effet, après la publication du compte-rendu de la réunion de la FED, indiquant une possible diminution du soutien monétaire de celle-ci aux marchés, New York recule nettement et les marchés européens lui emboîtent le pas lors de leur ouverture. Cependant, on en saura bien plus après la réunion de Jackson Hole des banquiers centraux qui aura lieu le 26 août prochain. D’autre part, les cours du pétrole reculent aussi à cause des inquiétudes liées à l’augmentation des infections dues au variant Delta ainsi qu’au renforcement du dollar US. Enfin, la bonne nouvelle vient des inscriptions hebdomadaires au chômage américain qui continuent leur recul, début août. Cette baisse des marchés induit une reprise de la volatilité. Elle aura au moins le mérite de rendre les marchés quelque peu attractifs, tant il est vrai que l’immobilier atteint ses limites et le monde de la dette reste en marge.

MARCHE SUISSE
Après avoir fixé un nouveau record mercredi, le SMI se replie abruptement à cause de prises massives de bénéfices de la part des investisseurs. Dans cette configuration, la moindre nouvelle est prétexte à une réaction. Après avoir navigué en-dessous des 12'300 points durant la séance, à quelques minutes de la fermeture, l’indice principal est en baisse à 12'390 points. Le luxe prend de plein fouet les nouvelles en provenance des Etats-Unis avec des chutes importantes tant pour Richemont que pour Swatch. Richemont recule vers les 100 francs et Swatch revient vers les 255 francs. Pourtant les exportations horlogères suisse sont en nette hausse de 29% pour le mois de juillet. La défensive Nestlé fait de la résistance et ne perd que quelques plumes avec un petit recul de 0,15 %, effectuant ainsi une des meilleures performances du SMI.

DEVISES
Contre notre monnaie nationale, un dollar américain se négocie à CHF 0,9175 et l'euro s'échange à CHF 1,0730.

Marco Levis
Gestion de fortune - Bulle
026 309 41 42

Stock exchange commentary logo