MARCHÉS INTERNATIONAUX
La journée boursière avait bien mal commencé pour les investisseurs japonais qui voyaient leur indice principal, le Nikkei 225, ouvrir largement dans les chiffres rouges. Toutefois, les statistiques encourageantes de l’accélération de la vaccination sur l’archipel nippone ont donné du baume aux cœurs des acteurs de la place financière. Ainsi, l’indice clôturait dans le vert sur une hausse de 0,46%. En Chine, Hong Kong progressait de 0,68%. De leur côté, Shanghai et Shenzhen terminait en légère baisse.

Le pétrole poursuit sa marche en avant. En milieu de journée, le Brent dépassait les 70 dollars. Les pays de l’Opep et leurs alliés ont décidé comme prévu d’augmenter progressivement la production de pétrole. Ils gardent toutefois un œil attentif sur la situation épidémiologique afin de ne pas se retrouver avec des stocks de barils plein les bras. Vous le devinez, la volonté de ne pas augmenter trop rapidement la production a aussi comme but la maîtrise des prix.

En fin d’après-midi, les bourses européennes se montraient hésitantes. Frankfort se maintenait à l’équilibre après avoir fait le yoyo toute la journée. Le Cac 40 français évoluait avec plus d’optimisme, grapillant 0,26%. Nous sentons une certaine tension de la part des investisseurs qui attendent le Livre beige de la Fed. Le document préparatoire à la future réunion de son comité de politique monétaire est très attendu dans un contexte où l’inflation reprend du terrain.

MARCHÉ SUISSE
L’attentisme ambiant se fait sentir également sur le marché suisse. Sans grande conviction, le SMI a gagné 0,31% à 11'469,81 points. L’indice élargi, quant à lui, grapillait 0,29% à 14'794,69 points. Richemont enregistrait une belle journée. Après les déceptions de 2020, le groupe horloger grimpait de 1,69% à la suite d’un relèvement d’objectif de cours de Deutsche Bank.

Eric Boschung
Gestion de fortune – Fribourg
026 350 74 06

Stock exchange commentary logo