Après une entame de semaine plutôt morose, les marchés se sont quelque peu réveillés ce mardi portés par des espoirs de reprise des cours a Wall Street suite au trou d’air ressenti sur le Nasdaq lundi digérant la baisse de 5 % de Facebook confronté à une gigantesque panne. Le déficit commercial américain s’est encore creusé en août souffrant de la fermeté du dollar privilégiant les importations au détriment des exportations. L’indice PMI des directeurs d’achat s’est montré à son avantage dénotant un certain optimisme des entreprises. Dans l’ensemble et fort heureusement les principaux indicateurs économiques restent solides malgré les craintes sur l’inflation, les doutes sur la croissance chinoise et les difficultés financières du géant de l’immobilier Evergrande, les discussions autour du plafond de la dettes et enfin la montée des prix de l’énergie. Dans un tel climat, ce rebond des indices nécessitera confirmation car on sent un certain empressement de racheter, à bon compte, des titres baissiers ces derniers temps.

Les valeurs pétrolières profitent pleinement de la hausse des cours du brut attisée par la non réaction de l’OPEP pour poursuivre leur redressement ou rattrapage affichant des performances avoisinant les 20 % sur les deux dernières semaines. Le moment fort de la semaine restera la publication des chiffres de l’emploi vendredi qui pourrait inciter la Réserve fédérale américaine à confirmer ou pas son programme de resserrement monétaire.

Laurent Genoud
Gestion de fortune – Fribourg
026 350 74 03

Stock exchange commentary logo