MARCHÉS INTERNATIONAUX
L’indice japonais Nikkei 225 a clôturé hier la journée en hausse de 2,1%. Ceci malgré un taux de chômage qui est remonté de 2,6% en mars à 2,8% en avril. Cela s’explique par plusieurs facteurs, comme les progrès de la vaccination contre le coronavirus ou la baisse de la monnaie contre le dollar, favorable pour les entreprises exportatrices japonaises. De son côté, l’économie française a vu une contraction de son produit intérieur brut (PIB) de 0,1% au premier trimestre de cette année. Cette nouvelle vient atténuer les espoirs d’un rebond. Parallèlement, l’institut national de la statistique et des études (Insee) annonce une contraction de 8% pour 2020, un peu meilleure que l’estimation initiale de 8,2%. Il s’agit toutefois du plus important recul depuis 1949. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire annonce maintenir l’objectif de 5% de croissance du PIB en 2021.

MARCHÉ HELVÉTIQUE
Du côté helvétique, Swatch affiche la meilleure performance de la journée. La banque américaine Goldman Sachs réitère sa recommandation à l’achat et a monté l’objectif de cours à 380 francs contre 370 francs auparavant. L’analyste souligne une croissance des chiffres des exportations horlogères et les possibilités pour une expansion de la marge en raison du chiffre d’affaires diversifié régionalement et du contrôle continu des coûts. Les meilleures performances du jour sont Swatch (+3,16%) et Richemont (+2,44%). Notre indice suisse clôture la semaine en hausse de 1,78% et la journée en hausse de 0,76% à 11 426 points.

MATTHIAS NEUBRAND
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 37

Stock exchange commentary logo