MARCHÉS INTERNATIONAUX
Les craintes d’inflation semblent s’apaiser quelque peu suite aux diverses déclarations qui se veulent plutôt rassurantes du côté des responsables de la Réserve fédérale américaine (FED), lesquels continuent de prôner une politique accommodante. Ainsi, la gouverneure de la FED, Lael Brainard, déclarait que la récente remontée de l’inflation sur certains secteurs de l’économie des Etats-Unis devrait se stabiliser sitôt que les prix se seront éloignés des plus bas atteints au début de la pandémie et que les déséquilibres entre offre et demande se seront résorbés. Les marchés asiatiques ont accueilli comme il se doit cette bonne nouvelle et terminaient en confortable hausse. A noter que les actions chinoises enregistraient leur meilleure séance depuis près d’un an, la vigueur du yuan favorisant également l’afflux de capitaux étrangers. Ouverture en légère hausse ce mardi aux Etats-Unis. L’indice de confiance des consommateurs reste stable en mai. Toutefois, si ces derniers restent optimistes, ils sont moins enthousiastes qu’en avril. De leur côté, certains économistes craignent que la hausse des prix ne soit pas que passagère, l’approvisionnement restant difficile au niveau mondial pour bons nombres de produits.

SUISSE
Après le long week-end de la Pentecôte, le marché suisse a ouvert dans le vert, boosté par les marchés américains de lundi et notamment les valeurs technologiques. Après avoir touché le plus haut sommet à plus de 11'330 points, notre indice national SMI a terminé la journée à +0.71%, soit 11'305.74. La palme au secteur du luxe, avec en tête : Richemont (+3.25%) suivi de Swatch Group (+3.14%), les plus fortes hausses du SMI.

NATHALIE WYSS
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 12

Stock exchange commentary logo