MARCHÉS INTERNATIONAUX
A la Bourse de Tokyo, la progression des valeurs liées aux semi-conducteurs a été contrebalancé par le repli des laboratoires pharmaceutiques et le Nikkei 225 à clôturé la journée tout proche de l’équilibre (-0,03%). En Chine, les indices étaient mieux orientés, soutenus par les gains enregistrés la veille à Wall Street et rassurés par l’allocution du patron de la Fed sur la politique monétaire américaine. Le Shanghai Composite a gagné 0,25% et le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong s’est enrobé de 1,79%. Jérôme Powell a réitéré son point de vue selon lequel les pressions inflationnistes seront transitoires même après une augmentation notable ces derniers mois. Il a ajouté que la Fed serait patiente en attendant de relever les coûts d’emprunt et a aussi déclaré que les augmentations de prix avaient récemment été plus importantes que prévues, mais qu’elles diminueraient probablement, tout en reconnaissant l’incertitude entourant cette opinion. En Europe, l’activité du secteur privé dans la zone euro a enregistré en juin sa plus forte croissance depuis 15 ans, grâce à l’allégement des restrictions sanitaires, laissant augurer d’une forte croissance du PIB au printemps, selon l’indice PMI composite du cabinet Markit.

MARCHÉS SUISSES
A la Bourse de Zurich, notre indice SMI (Swiss Market Index) est passé sous la barre des 11’900 points et a clôturé la journée en baisse de 0,7%. La meilleure performance du jour est à mettre l’actif du spécialiste zougois des matériaux de construction Sika (+0,43%) qui termine en tête devant Crédit Suisse (+0,32%) tandis que l’horloger biennois Swatch (+0,25%) grimpait sur la troisième marche du podium. A l’autre extrémité du tableau, le mastodonte bâlois de la pharma Roche (-1,39%) tirait l’indice vers le bas. Sur le marché élargi, le constructeur de machines-outils Klingelnberg (-6,8%) a bouclé son exercice décalé 2020/21 (clos fin mars) sur une perte nette de 7,3 millions d’euros, contre un déficit de 25,4 millions un an plus tôt. A la faveur d’un carnet de commandes bien rempli, le groupe se veut confiant pour l’exercice en cours.

David Hartmann
Gestion de fortune
026 350 74 29

Stock exchange commentary logo