MARCHÉS INTERNATIONAUX
En cette journée de mercredi, sur tous les marchés, peu de direction claire. Les investisseurs restaient dans l’attente des annonces de la Banque centrale américaine (FED). Cette dernière, après deux jours de réunion, livrera ses conclusions dans un communiqué de presse en fin de journée. Il sera suivi de l’intervention de son président, Jérôme Powell. Le suspense réside dans les indices du discours, lesquels renseigneront sur le rythme auquel la FED envisage de réduire son soutien à l’économie. En effet, le choix des mots va avoir un poids con-sidérable sur la manière dont elle envisage l’inflation, laquelle augmente plus vite que prévue, poussant ainsi l’économie à croître à son rythme le plus rapide de ses dernières décennies. Bien qu’attendu sans grand changement à court terme par le consensus, quelques surprises ne sont pas à exclure. Ainsi, les marchés actions sont dans l’expectative. Un signe trop « agressif » d’une politique moins accommodante pourrait bien effrayer les marchés.

SUISSE
Le marché national continue son ascension, notre indice phare SMI convoitant sans l’atteindre… pour l’instant, le cap historique des 12'000 points. Il termine à 11'982.03 points (+0.5%). Il rattrape ainsi en quelques semaines, les autres marchés européens.
Sur le marché élargi, avec un chiffre d’affaires semestriel attendu à +62% sur un an et un bénéfice avant impôt qui devrait plus que doubler, Swissquote Group explose et termine la journée à +18.77%, soit +90,65% depuis le 1er janvier. Comme quoi, toutes les bancaires ne connaissent pas le même sort…

NATHALIE WYSS
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 12

Stock exchange commentary logo