MARCHÉS INTERNATIONAUX
Les prix du pétrole ont repris plus de 5% mercredi, portés par de possibles perturbations de l’approvisionnement d’or noir, dues au blocage temporaire du canal de Suez par un porte-conteneur de 400 mètres qui s’est échoué, tandis qu’aux Etats-Unis, la progression des stocks commerciaux de pétrole brut ralentit. En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé en baisse (-2,04%) pour la quatrième séance consécutive. Les Bourses chinoises ont également fini la journée dans le rouge, sur fond d’un resserrement mondial des politiques monétaires après les propos de Robert Kaplan, le président de la Réserve Fédérale de Dallas, qui a évoqué une hausse des taux aux Etats-Unis dès l’an prochain. L’indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a ainsi reculé de 2,03% tandis qu’en Chine continentale, le Shanghai Composite abandonnait 1,3%. En Zone Euro, pour la première fois depuis six mois, l’activité du secteur privé a renoué avec la croissance en mars grâce à une hausse record de la production manufacturière, et cela malgré la pandémie. Cependant, les chiffres de mars indiquent une divergence importante entre l’Allemagne, première économie de la zone Euro, qui profite davantage du rebond industriel, et la France, davantage dépendante des services.

MARCHÉS SUISSES
A la Bourse de Zurich, dans un SMI (Swiss Market Index) en baisse de 0,31%, le colosse du ciment LafargeHolcim (+2,28%) termine la journée en tête des gagnants devant le réassureur zurichois Swiss Re (+1,02%) tandis que le spécialiste du travail temporaire Adecco (+0,89%) complète le podium. Le géant des dispositifs et consommable ophtalmiques Alcon (+0,53%) ambitionne de générer à l’horizon 2025 un chiffre d’affaires annuel de 10 milliards de dollars, contre moins de 7 milliards en 2020. L’ancienne filiale de Novartis table sur un retour à la normalité pré-pandémique sur la seconde moitié de l’année en cours. En queue de peloton, Roche (-1,52%) pesait fortement sur l’indice. Sur le marché élargi, Dufry (-6,97%) était sous pression après le placement d’un emprunt convertible senior non garanti à échéance 2026 pour un montant total d’environ 500 millions de francs.

David Hartmann
Gestion de fortune
026 350 74 29

Stock exchange commentary logo