Marchés internationaux
En mythologie, on dit que c’était les dieux tout-puissants qui avaient le pouvoir de maîtriser la pluie et le beau temps. Et bien en économie, on peut désormais affirmer que c’est celui qui se prend pour le dieu tout puissant, qui a le pouvoir de faire monter et baisser les marchés. Vous comprendrez donc que le dieu en question, n’est ni plus ni moins que, le président Trump. En effet, il a le pouvoir de vous faire bondir un indice en annonçant qu’un super accord sur le commerce va arriver tout soudain et avant même que quiconque ne puisse l’imaginer. De plus, en partant du principe qu’un dieu est indétrônable, on peut donc estimer que les bourses ont de beaux jours à venir devant elles. A moins que celui-ci soit américain et qu’il soit sous le coup d’un «impeachment ».
Bref, c’est donc en territoire positif que les marchés ont évolué jeudi, emportés par cet élan d’optimisme quant à l’issue prochaine de l’accord sino-américain. S’il devait y avoir un dieu de la bourse, il devrait se réjouir comme nous de l’épilogue de cette histoire tant le sujet monopolise toute l’attention des investisseurs.

Bourse suisse
A la bourse suisse, les poids lourds du Swiss Market Index (SMI) étaient bien disposés et ont reconduit l’indice au-delà des 10'000 points. Bonne nouvelle pour l’opérateur téléphonique Sunrise, qui a reçu l’accord de la commission de la concurrence pour le rachat du groupe UPC. Après les envolées des 2 derniers jours, Kuros Bioscience marquait le pas et cédait 9 %. L’euro est légèrement en recul à 1.0870 et le dollar s’échange à 0.9930.

FRANÇOIS JELK
Conseiller gestion de fortune – Bulle
026 919 24 45

Stock exchange commentary logo