MARCHÉS INTERNATIONAUX
En Asie, les principaux indices boursiers sont en repli, à l’image de l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo qui cède 0,4%. En Europe, les investisseurs se montrent optimistes après que l'indice américain S&P 500 ait terminé mercredi son meilleur semestre depuis 1998. Les indicateurs d’activité (indice PMI) sur le mois de juin relatent toujours une forte progression de l’économie dans la zone euro avec un nouveau sommet historique pour un quatrième mois consécutif. A 17h30, le DJ Eurostoxx 50, indice regroupant les 50 plus importantes valeurs cotées en euro, avance de 0,3% à 4'077,68 points.
Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé plus que prévu pour tomber à leur plus bas niveau depuis le début de la pandémie. Les indicateurs d’activité manufacturière donnent la même image qu’en Europe, l’économie croît fortement, l’indicateur IHS Markit sortant à 62,1 points, soit son niveau le plus élevé depuis le début des enquêtes en 2007. Malgré ces données favorables, Wall Street évolue d’un pas hésitant à l’ouverture, en attente du rapport mensuel sur l’emploi publié le lendemain.

MARCHÉ SUISSE
Roche (+0,46%) envisage de réduire de 5% à 7% ses effectifs dans le domaine du développement de produits, en charge notamment des études cliniques. Il y aurait entre 300 à 400 suppressions de postes. Quant à Credit Suisse (+0,83%), son nouveau président, António Horta-Osório, souhaite prendre des décisions d’ici la fin d’année afin de restructurer l’établissement secoué par les scandales financiers Archegos et Greensill. A la clôture, le Swiss Market Index avance de 0,28% à 11'976,26 points.

JULIE CAMBOU
Gestion de fortune – Fribourg
026 350 74 99

Stock exchange commentary logo