MARCHES INTERNATIONAUX
Les nouvelles sont contrastées sur le front international. La Réserve fédérale américaine a réitéré que sa politique monétaire resterait expansive et ce tant que l’emploi et l’inflation ne seraient pas au niveau attendu. Cependant, les perspectives liées à une possible hausse de l’inflation demeurent. Une forte demande liée à une sortie de la crise pandémique pourrait pousser les prix vers le haut. Toutefois, les intervenants sont plutôt rassurés par la FED qui confirme son soutien, à moyen terme, à l’économie. En outre, l’ancienne patronne de la banque centrale US et actuelle secrétaire américaine au Trésor incite les grands argentiers du monde à maintenir l’effort budgétaire. En Europe, la situation est différente avec une campagne de vaccination qui avance cahin-caha et dès lors une reprise économique qui ressemble plus à un pétard mouillé qu’à un feu d’artifice du 1er août. Toutefois, la BCE assure, elle aussi, qu’elle reste sur une politique monétaire accommodante tant qu’il le faudra. Toutefois, une crainte commence à parcourir certains opérateurs, celles que les marchés pourraient être quelque peu surachetés. C’est vrai que ceux-ci sont à nouveau à leur plus haut niveau, cependant un retour à une certaine normalité devrait permettre à l’économie mondiale de se reprendre fortement et les perspectives restent donc positives.

MARCHE SUISSE
A quelques encablures de la cloche, notre indice principal est en légère hausse de 0,56 % à 11’190 points. Le titre Roche a été l’un des principaux soutiens au SMI avec un gain de 1,59 % à 307 francs. A contrario, les bancaires sont à la peine avec UBS qui recule de 0,67 % et Crédit Suisse de 0,05 %.

DEVISES Contre notre monnaie nationale, un dollar américain se négocie à CHF 0,9275 et l'euro s'échange à CHF 1,1015.

MARCO LEVIS
Gestion de fortune - Bulle
026 919 24 30

Stock exchange commentary logo