MARCHÉS INTERNATIONAUX
Les yeux sont rivés en direction de la Géorgie en cette journée de l’épiphanie. En effet, le suspense entourant les résultats des élections sénatoriales fait planer le doute dans les marchés financiers internationaux. Une double victoire des démocrates dans cet Etat leur donnerait le contrôle du Sénat. Etant déjà majoritaires à la Chambre des représentants, cela permettrait au nouveau président Joe Biden de chausser la couronne et ainsi de mettre en œuvre son programme politique. Réformes fiscales, régulation de la tech, de la finance ou encore de l’énergie, tant de projets qui pourraient bien venir ébranler la confiance sur les marchés… mais rien n’est fait. D’autre part, le durcissement possible des confinements un peu partout dans le monde ne facilitent pas la tâche des investisseurs.
Dès lors, les bourses asiatiques ont terminé cette journée de mercredi en ordre dispersé avec, pour la Chine +0.63% pour le Shanghai Comp. mais -0.03% pour le Shenzhen et pour le Japon -0.38% pour le Nikkei 225 mais + 0.28% pour l’indice élargi Topix.
A New York, les marchés ouvraient en demi-teinte, également tiraillés entre positif pour le Dow Jones Indutr. et négatif pour le Nasdaq 100.
L’Europe quant à elle est restée résolument positive en ce début d’année, les principales places boursières évoluant largement dans le vert.

SUISSE
Notre marché national, après une première partie de séance pour le moins indécise, s’est finalement rangé du côté positif et son indice phare SMI efface ainsi les pertes de la veille et grapille même quelques points pour terminer à 10’747,08 points, soit +0.5%.

Nathalie Wyss
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 12

Stock exchange commentary logo