2021

  • PIB romand 2021

    Résistance face aux crises: la recette romande De 2000 à 2020, la Suisse romande a affiché une croissance de 45,2%. Pourtant, cette période a été marquée par des chocs à répétition: de l’effondrement de la bulle technologique à la crise du Covid-19. La Suisse romande a ainsi été plus dynamique que le pays dans son ensemble, dont le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 39,3% sur vingt ans, que les États-Unis (+33,5%) ou la zone euro (+17,7%). Au niveau des régions helvétiques, la Suisse centrale et la Suisse du Nord-Ouest ont affiché des augmentations plus importantes (respectivement de 53,7% et 52,5%). En revanche, la croissance des autres régions, Berne-Soleure, la Suisse orientale, Zurich et le Tessin (de 24,2% à 37,0%), a été moins élevée. Bien que l’économie romande n’ait pas été épargnée par les chocs économiques au cours des vingt dernières années, elle affiche une croissance appréciable, plus élevée que celles d’autres économies industrialisées, en Europe de l’Ouest ou outre-Atlantique. Elle est ainsi l’un des moteurs de la croissance suisse, comme le montre la 14e étude sur le PIB romand publiée par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA d’économie appliquée de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne et le Forum des 100 du quotidien Le Temps. La Suisse romande se distingue également au niveau de l’emploi, avec une hausse de 31,8%. Mis à part le Luxembourg (+79,5%), une petite économie très profilée dont les performances économiques sont excellentes, la Suisse romande se détache par rapport aux économies d’Europe de l’Ouest ou d’Amérique du Nord. En comparaison avec les autres régions helvétiques, elle est celle dans laquelle le plus d’emplois ont été créés. La Suisse centrale (+27,7%) la suit de près, de même que Zurich (23,1%) et la moyenne nationale (21,3%). La dynamique est en revanche moins marquée en Suisse orientale (+14,9%), dans la Suisse du Nord-Ouest (+12,6%) ainsi que dans la région Berne-Soleure (+12,5%).

  • La BCF est partenaire de l'action "Âbro fribordzé"

    Kariyon souffle sa première bougie et lance «Âbro fribordzé» une action locale et environnementale, en collaboration avec la Banque Cantonale de Fribourg. Après un an d’existence de Kariyon, la start-up Local Impact dresse un bilan très positif: une année d’investissement auprès des commerçants locaux, près de CHF 45 millions réinjectés dans l’économie fribourgeoise et plus de 2’000 commerçants valorisés. Afin de célébrer ce franc succès et d’affirmer sa volonté d’être durable, Kariyon lance «Âbro fribordzè». L’objectif de l’opération? Planter 200 arbres grâce à la vente de cartes Kariyon, en collaboration avec la Banque Cantonale de Fribourg et la société Almighty Tree. Kariyon est une plateforme mettant en valeur le commerce local fribourgeois, créée par la start-up Local Impact Sàrl. En une année, Kariyon affiche un bilan réjouissant: les deux opérations de relance économique proposées par le canton de Fribourg ainsi que le lancement des ventes de la carte Kariyon permettent la réinjection de plus de CHF 45 millions dans le tissu économique local. Aujourd’hui, afin de célébrer cette riche année d’existence, Kariyon lance «Âbro fribordzè». L’action débute aujourd’hui et prendra fin le 10 octobre prochain. Un geste pour le commerce local et un geste pour notre environnement: à chaque vente de carte Kariyon, la BCF, soucieuse de sa proximité avec l’économie locale, s’est engagée à verser 10% du montant afin de financer la plantation de 200 arbres à Uebewil (Guin). Pourquoi planter des arbres à Uebewil? Ravagée par le bostryche, cette forêt a vu de nombreux épicéas dépérir en quelques années seulement. L’impact du changement climatique y est alarmant: durant ces 10 dernières années, 6 années ont été particulièrement sèches et ont affaibli nos bois. En collaboration avec Almighty Tree, l’équipe de Kariyon plantera des érables afin de diversifier et enrichir cette forêt. Durant «Âbro fribordzè», un concours permettra à tout un chacun de gagner une initiation avec des experts forestiers: «Plantons un arbre et comprenons ensemble l’importance de préserver notre région!». Comment participer à l’opération? C’est simple, il suffit d’acheter une carte Kariyon de la valeur de son choix. Le 10% sera reversé par la BCF et contribuera à l’achat et la plantation des arbres. L’objectif est d’atteindre 200 arbres.

  • La BCF réalise des résultats conformes aux attentes

    Au 1er semestre 2021, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) affiche des résultats en progression dans un contexte marqué par les taux négatifs et le COVID-19. Le résultat opérationnel atteint 84,8 millions de francs, en augmentation de 3,4 millions de francs (+4,1%). Le bénéfice net progresse de 4,6% à 75,9 millions de francs. Le bilan totalise 27,6 milliards de francs (+3,3%). Ces résultats confirment la solide position de la BCF sur le marché. Bilan A l'actif, les avances à la clientèle progressent de 0,3 milliard de francs à 20,5 milliards de francs (+1,4%). Cette augmentation provient essentiellement des créances hypothécaires qui atteignent 17,4 milliards de francs. Cette évolution démontre le soutien important de la BCF à l’économie, notamment aux PME et au marché immobilier. Au passif, les dépôts de la clientèle augmentent de 0,9 milliard de francs à 16,9 milliards de francs (+5,8%). Compte de résultat Le résultat net des opérations d’intérêts atteint 115,1 millions de francs, en diminution de 0,6 million de francs, notamment en raison de la persistance des taux d’intérêts négatifs qui accroit la pression sur la marge d’intérêts, principale source de revenu de la banque. Le résultat des opérations de commissions et de prestations de services progresse de 1,6 million de francs à 17,0 millions de francs et le résultat des opérations de négoce, qui est composé essentiellement des produits des devises, changes et métaux précieux, atteint 4,5 millions de francs (+0,6 million de francs ou +16,9%). Les autres résultats ordinaires totalisent 2,5 millions de francs (+0,1 million de francs ou 4,4%). Le total des produits d’exploitation augmente de 1,7 million de francs à 139,0 millions de francs (+1,2%). Les charges d’exploitation s’élèvent à 50,9 millions de francs, en augmentation de 1,3 million de francs dans le cadre du budget. Le ratio coût / revenu avant amortissements de 36,6% demeure bas, confirmant ainsi l’efficacité de la banque. Le total des postes amortissements, corrections de valeur sur participations, variations des provisions et pertes, se monte à 3,4 millions de francs, en diminution par rapport à l’année précédente. Le résultat opérationnel augmente de 3,4 millions de francs à 84,8 millions de francs ou +4,1%. Bénéfice semestriel Après une attribution de 5 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux, le bénéfice semestriel s’établit à 75,9 millions de francs, en progression de 3,3 millions de francs ou +4,6%. Facteurs d’influence sur la situation économique de la banque La pandémie liée au virus COVID-19 continue d'impacter négativement l’économie et spécifiquement certaines branches d'activité. Les résultats financiers semestriels ont ainsi été affectés par les incidences liées aux mesures prises pour contenir l’épidémie. L’évolution incertaine de la crise sanitaire et de ses répercussions est susceptible d’affecter les résultats financiers de l’ensemble de l’année. Perspectives La situation des taux devrait peu évoluer et les taux négatifs continueront d’impacter le résultat des opérations d’intérêts. Le niveau d’activité devrait toutefois rester soutenu dans tous les secteurs et les résultats devraient s’inscrire dans la continuité du 1er semestre, reflétant la bonne situation financière de la banque, pour autant que l’économie ne soit pas affectée par une nouvelle propagation du virus. La banque remercie vivement toutes ses clientes et tous ses clients pour leur fidélité et leur confiance, ainsi que ses collaboratrices et collaborateurs pour le très bon travail réalisé. Fribourg, le 23 juillet 2021

  • Le Conseil d’État nomme un nouveau président au Conseil d’administration de la BCF

    Le Conseil d’État a nommé M. Alex Geissbühler comme président du Conseil d’administration de la BCF dès le 1er juin 2022. Il succèdera à M. Albert Michel, démissionnaire. Le Conseil d’administration (CA) de la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) aura un nouveau président à partir du 1er juin 2022. Nommé par le Conseil d’État, sur proposition du CA de la BCF, M. Alex Geissbühler succédera à Albert Michel, démissionnaire. Âgé de 57 ans, Alex Geissbühler vit à Ueberstorf, où il a également passé toute son enfance. Il est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Fribourg et du brevet d’avocat. Il est vice-président du CA de la BCF depuis juin 2017. M. Geissbühler dispose de plus de vingt-cinq années d’expérience dans le secteur du marché financier et parle couramment l’allemand, le français et l’anglais.

  • La BCF devient le partenaire principal du centre de formation cantonal des espoirs fribourgeois du football

    A partir de la saison à venir, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) devient le partenaire principal du centre de formation cantonal des espoirs fribourgeois du football et étend encore son important engagement en faveur du sport fribourgeois. La BCF et le Team AFF‐FFV ont signé un contrat pour les trois prochaines années. La banque deviendra ainsi le partenaire principal de l’académie fribourgeoise. Par cet engagement, la BCF étend son soutien de longue date en faveur du football fribourgeois et de la promotion de la relève. Le centre de formation cantonal est le cadre idéal pour permettre aux espoirs fribourgeois d’acquérir une solide formation mais c’est également une porte ouverte vers le monde professionnel. Avec ce nouveau partenariat, la BCF apporte une contribution supplémentaire à la promotion du sport de haut niveau dans le canton de Fribourg. Paulo de Freitas, président du Team AFF‐FFV, a déclaré: «Le football s’est énormément développé ces dernières années et il en va de même pour le Team AFF‐FFV. Par cette collaboration, la BCF complète son engagement réussi en faveur du sport fribourgeois, qui a débuté il y a déjà bien longtemps. Nous remercions la Banque Cantonale de Fribourg pour son précieux engagement, à un moment où le Team AFF‐FFV doit relever d’importants défis liés aux conséquences économiques de la pandémie.» A propos du Team AFF‐FFV Suite à la démission de son directeur technique en début d’année, le Team AFF‐FFV a décidé de confier son secteur sportif à l’actuel administrateur Florian Barras. Il officiera ainsi comme directeur général en charge des domaines sportifs et administratifs. «Il est essentiel de poursuivre notre travail dans un esprit de continuité. Nous voulons garder le cap que nous nous sommes fixés avec notre comité», a déclaré le président, Paulo de Freitas. Contacts Christa Daehler‐Sturny, Vice‐Présidente du Team AFF‐FFV Tél.: 079 394 47 83 E-mail: christa.daehler@teamaff‐ffv.ch

  • Égalité des salaires à la BCF

    La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) est l’une des premières entreprises du canton à obtenir le label «Fair-ON-Pay». La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a reçu le certificat «Fair-ON-Pay», qui atteste que la banque répond aux exigences fédérales en matière d’égalité salariale entre les femmes et les hommes dans l’entreprise. La BCF a effectué une analyse des salaires en collaboration avec Comp-On, société de conseil en personnel spécialisée dans la rémunération. Cette analyse a permis de conclure que l’écart de rémunération entre les sexes est inférieur à la limite de tolérance de 5%. Ce résultat a été certifié par SGS, Société Générale de Surveillance, et validé par un organe de révision. La BCF constate avec satisfaction que sa politique salariale est conforme aux exigences légales. Elle entend poursuivre son engagement en faveur d’une égalité salariale durable afin de se positionner comme employeur attractif et compétitif sur le marché du travail.  

  • La BCF ferme sa succursale de Broc mais restera présente

    L’ancrage dans les régions reste une valeur importante pour la BCF. Toutefois, la succursale de Broc, qui assumait principalement les services de versements et de prélèvements au guichet, n’est plus adaptée aux attentes des clients. La baisse de fréquentation constatée ces dix dernières années en est la preuve. La Banque Cantonale de Fribourg va ainsi fermer sa succursale de Broc au 30 juin 2021. Cette fermeture n’engendre pas de licenciement. La conseillère en poste à Broc va poursuivre son activité à Bulle et aura la possibilité d’étendre ses compétences et son champ d’activité. Avec ses deux succursales à Bulle et à Charmey, la BCF reste présente dans le district. Elle ne quitte pas non plus totalement le village de Broc. Un bancomat a été installé dans le nouveau centre commercial. Contact M. Daniel Wenger Président de la direction générale Tél: 026 350 71 02

  • Prix à l’innovation du canton de Fribourg

    Ascenseurs Menétrey et GBY remportent le Prix à l’innovation du canton de Fribourg – La mention Economie Durable est décernée à Bloom Biorenewables. Le canton de Fribourg a récompensé ses entreprises les plus innovantes mardi soir. Ascenseurs Menétrey à Romont a remporté le Prix Entreprise alors que le Prix Start-up a été décerné à GBY de Vuisternens-en-Ogoz suite au vote du public. La mention Economie Durable, remise pour la première fois cette année, a quant à elle, récompensé le projet présenté par Bloom Biorenewables à Marly. La cérémonie de remise des prix à Forum Fribourg a été pour la première fois retransmise en direct, sur la chaîne Youtube de la Promotion économique du canton de Fribourg. (Photo: STEMUTZ)

  • Rapport de gestion 2020

    Le rapport de gestion 2020 présente les états financiers de la Banque Cantonale de Fribourg au 31 décembre 2020. Ce document détaille l'activité de la BCF durant l'année écoulée et donne de nombreuses informations sur son action partenariale en faveur du canton de Fribourg et de ses habitants. Depuis 2003, la BCF choisit un thème photographique original sur le canton pour illustrer son rapport de gestion. Ce thème démontre les valeurs d'ouverture et de proximité qui caractérisent la banque. Depuis les gares en 2003, le rapport de gestion a ainsi été l'occasion de présenter les succursales (2004), les chapelles (2005), les cours d'eau (2006), les châteaux-forts (2007), les cafés (2008), les ateliers d'artistes (2009), les salles de spectacle (2010), les artisans (2011), les apprentis (2012), la vie dans les abbayes, monastères et couvents (2013), les métiers de bouche (2014), les manifestations populaires (2015), les sports peu connus (2016), le patrimoine industriel (2017), les restaurateurs de véhicules anciens (2018) et les fabricants d’instruments de musique en 2019. Cette année, le photographe Frédéric Marro est allé à la rencontre de professionnels et d’artisans qui travaillent une des matières les plus répandues dans notre canton: le bois. Tous ont en commun un lien très marqué avec le bois et l’amour du travail bien fait.

  • Promotion de M. Christophe Mettler

    Nous avons le plaisir d'annoncer la nomination de Monsieur Christophe Mettler en qualité de membre de la Direction générale.  Né à Fribourg en 1967, Monsieur Mettler est titulaire d'un brevet d'avocat. Il possède une expertise de plus de 22 ans du domaine bancaire acquise dans différentes fonctions, notamment dirigeantes, auprès d'UBS et du Groupe Crédit Agricole en Suisse. Il a rejoint la BCF en avril 2016 et occupe actuellement la fonction de responsable compliance / juridique. 

  • Résultat 2020: Bon résultat malgré un contexte difficile

    La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a pu maintenir le cap malgré la crise sanitaire. Après dotation de 21,0 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux, le bénéfice net augmente à 133,3 millions de francs (+1.3%). Le bilan progresse de 2,1 milliards de francs pour atteindre 26,7 milliards de francs (+8.4%). Forte augmentation aussi des dépôts de la clientèle +1,5 milliard de francs (+10.4%). Un versement supplémentaire et extraordinaire de 8 millions de francs a été versé à l’Etat pour soutenir les mesures cantonales liées à la pandémie. M. Edgar Jeitziner prendra sa retraite à fin février 2021. M. Daniel Wenger est entré en fonction au début de cette année (communiqué de presse du 01.09.2020). Ces résultats démontrent une fois de plus le bien-fondé de la stratégie appliquée et confirment la solide position de la BCF sur le marché. Ils permettent de répondre au triple impératif de servir au mieux nos clients, d’apporter un soutien déterminant à l’économie du canton et de dégager une très bonne rentabilité opérationnelle. L’incertitude créée par le coronavirus s’est fortement accrue et met l’économie au-devant de défis d’envergure. La BCF est sensible aux effets de cette crise sanitaire sur les entreprises touchées. Soucieuse d’offrir des mesures concrètes à sa clientèle la plus impactée, la banque a mis en place une structure dédiée spécifiquement aux entreprises et indépendants en difficulté. La BCF examine avec une attention particulière les situations individuelles dans les secteurs d’activités les plus directement exposés et propose des solutions adaptées aux besoins de financement à court terme. Une réponse rapide, simple et efficace est apportée afin d’accompagner et d’aider les commerçants, professionnels, petites et moyennes entreprises à traverser cette crise. Dans ce cadre, la BCF a participé activement au programme des crédits COVID-19 et a procédé à des reports d’amortissements. En dépit des conditions opérationnelles difficiles, la mobilisation de l’ensemble des collaborateurs au service de la clientèle témoigne notre attachement, notre soutien et notre solidarité en cette période de crise. A l'actif, les avances à la clientèle, correctifs de valeurs pour risques de défaillance déduits, dépassent pour la première fois les 20 milliards de francs. L’ensemble des crédits augmentent de 868,8 millions de francs ou de 4.5%. Cette progression résulte entre autres des crédits transitoires octroyés aux entreprises dans le cadre du programme d’aide de la Confédération, ainsi que des financements de transmissions d’entreprises. Avec un volume de crédits COVID-19 octroyés de 342 millions de francs, la BCF figure parmi les 10 banques les plus actives du programme. Les créances hypothécaires atteignent 17 milliards de francs en augmentation de 803,2 millions de francs (+4.9%). Cette double progression confirme le soutien important de la BCF aux PME et respectivement au marché immobilier du canton de Fribourg, tout en pratiquant une saine gestion des risques. Au passif, les dépôts de la clientèle, toutes formes confondues, progressent de manière exceptionnelle de 1,5 milliard de francs à 15,9 milliards de francs (+10.4%). Au compte de résultat et en dépit de l'impact des taux d'intérêts négatifs, le résultat brut des opérations d’intérêts augmente de 3,9 millions de francs à 247,8 millions de francs. Cette évolution s’appuie d’une part sur l’augmentation du volume des crédits et, d’autre part, sur une diminution des coûts de couverture du risque de taux. Le résultat net des opérations d’intérêts progresse de 0.3%. La variation des corrections de valeur pour risque de défaillance augmente de 3,0 millions de francs à 12,0 millions de francs, notamment pour couvrir les risques latents comprenant également ceux en lien avec le programme des crédits COVID-19. L’importante augmentation de nos affaires a ainsi permis de compenser la diminution des marges due aux effets des taux négatifs, effets non répercutés de manière systématique sur notre clientèle individuelle et entreprises. Le résultat des opérations de commissions et de prestations de services est en progression de 1.5% à 31,6 millions de francs. Le résultat des opérations de négoce, composé essentiellement des produits des devises, de change et des métaux précieux, diminue de 1,7 million de francs à 8,4 millions de francs (-16.7%). La diminution provient notamment de la chute des opérations de change consécutive à la baisse des activités touristiques. Les autres résultats ordinaires augmentent de 1,1 million de francs à 5,4 millions de francs. Malgré une augmentation prononcée des correctifs de valeur pour risques de défaillance et des effets du COVID-19, les produits d'exploitation progressent de 0.2% à 281,2 millions de francs. Le total des charges d'exploitation ordinaires de 101,7 millions de francs reste en deçà du budget et confirme la parfaite maîtrise des coûts. Le résultat opérationnel, soit le niveau déterminant pour évaluer la performance de la banque, diminue de 3,6 millions de francs à 162,0 millions de francs, en raison des effets de la crise mentionnés précédemment, mais aussi en fonction d’importantes rénovations de succursales et de projets de digitalisation impactant le volume des amortissements nécessaires sur nos immobilisations corporelles. Le bénéfice net est en augmentation de 1,7 million de francs à 133,3 millions de francs, après déduction de l’attribution de 21,0 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux. Ces résultats permettent à la BCF de jouer son rôle de contributeur cantonal en versant au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 69,9 millions de francs, soit près de l’équivalent du capital de dotation. Ce versement comprend les impôts, la rémunération du capital de dotation, ainsi que celle de la garantie de l’Etat et un versement supplémentaire et extraordinaire de 8,0 millions de francs a été effectué à l’Etat pour soutenir les mesures cantonales liées à la pandémie. Après répartition du bénéfice, l’ensemble des fonds propres atteint 2,2 milliards de francs, en progression de 92 millions de francs. Le ratio CET1 (Common Equity Tier 1 ou noyau dur des fonds propres de base) s’élève à 17.82%. Il respecte amplement les exigences minimales fixées à 12.15%. L’organisation a été mise à rude épreuve. Les contacts personnels avec nos clients, soit dans les rencontres individuelles ou lors des nombreuses manifestations soutenues par la banque, ont dû être abandonnés du jour au lendemain. Les mesures organisationnelles, telles que la réorganisation des activités, l’alternance des équipes en télétravail, l’accélération de la robotisation pour faire face au volume de travail en forte augmentation, la mise en place des mesures de sécurité en vue de préserver la santé des clients et des collaborateurs, ou encore la gestion des demandes d’aides de clients en difficulté, ont été très rapidement mises en œuvre. Les procédures instaurées nous permettent de réagir rapidement aux changements imposés, notamment en relation avec le confinement ou le déconfinement des équipes. En 2021, nous poursuivrons nos efforts dans la gestion des conséquences du Covid 19 et continuons d’investir dans des projets d’innovation, dans la digitalisation des processus, dans la modernisation de notre réseau des succursales. Les effets de la crise vont perdurer et influencer l’exercice 2021. La banque s’attend toutefois à atteindre des résultats semblables à 2020. Lors de sa dernière séance, le conseil d'administration a arrêté les comptes présentés. Il propose la répartition suivante du bénéfice de l'exercice 2020 : Bénéfice de l'exercice CHF 133'343'995.- Bénéfice reporté CHF 71’0883.- Bénéfice au bilan CHF 133'415'083.- Répartition du bénéfice Indemnité pour la garantie de l'Etat CHF 43'000’000.- Rémunération du capital de dotation CHF 11'000'000.- Versement extraordinaire à l’Etat CHF 8'000’000.- Attribution au fonds de réserve CHF 71'000’000.- Report à nouveau CHF 415’083.- Fribourg, le 11 février 2021

2020

  • Produit intérieur brut (PIB) romand 2020

    Covid-19: CHF 8'650.- par habitant perdus en 2020 et 2021 Le PIB romand est attendu en chute de 5.7% cette année en raison de la crise du Covid-19, selon les prévisions calculées par le CREA pour la nouvelle étude sur l’économie romande présentée ce jour. Pour l’an prochain, l’amélioration anticipée de la conjoncture devrait se traduire par une croissance de 4.5%. Il reste que le produit intérieur brut (PIB) romand n’aura pas retrouvé son niveau de 2019 et que la perte de valeur ajoutée cumulée pour 2020 et 2021 par rapport aux prévisions d’avant la crise (respectivement +1.3% et +1.7%) est équivalente à quelque CHF 8'664.- par habitant en Suisse romande. Le 22 septembre 2020 – Les mesures sanitaires en Suisse, la quasi absence de touristes étrangers et le ralentissement de l’activité sur les cinq continents, avec une baisse du PIB mondial de 4.9% cette année selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), pèsent sur l’ensemble des cantons romands. Comme le montre la 13e étude sur le PIB romand publiée par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA d’économie appliquée de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne et le Forum des 100 du quotidien Le Temps, les effets de la crise du Covid-19 sont cependant moins marqués dans la région (PIB en baisse de 5.7% selon le CREA) et dans le pays (-6.2% d’après le SECO) que dans les principales économies développées. Le FMI prévoit cette année une baisse du PIB de 8.0% aux États-Unis et de 10.2% dans la zone euro.

  • Nomination du futur Président de la Direction générale

    Edgar Jeitziner prendra sa retraite à la fin février 2021, après vingt ans d’activités couronnées de succès. Pour lui succéder, le Conseil d’administration (CA) a nommé Daniel Wenger. Ce généraliste, parlant français, allemand et anglais, est au bénéfice d’un riche parcours professionnel en Suisse et à l’étranger. Il entrera en fonction au début janvier 2021. Edgar Jeitziner, dès son entrée à la Direction générale comme membre en 2003, et en tant que Président dès 2012, a fortement contribué à asseoir la rentabilité de la BCF. Il a également lancé et conduit des projets dans les domaines de la digitalisation, des processus et de la relation client. Sous sa direction, la banque a connu un fort développement de ses activités avec une augmentation du bilan de plus de 10 milliards de francs. Le Conseil d’administration et la Direction générale tiennent à remercier vivement Edgar Jeitziner pour son fort engagement et son importante contribution au succès de la BCF. Daniel Wenger a effectué une bonne partie de sa carrière à l’étranger, à Londres, à New York et au Luxembourg. Actuellement, il occupe le poste de directeur des risques pour les filiales de la division Gestion de Fortune International (monde entier sauf l’Asie et la Suisse) dans une grande banque. Précédemment, il a fonctionné dans cette même banque et ses succursales comme directeur des opérations (COO) au Luxembourg, comme directeur des risques et directeur des filiales de la Division Europe, Moyen-Orient et Afrique. Auparavant, il a été CEO de la société Innoventure Capital SA et directeur en Suisse des activités capital-risque et capital-investissement (private equity). Il a également agi en tant que conseiller en financement d’acquisitions et fusions. Il a aussi occupé divers postes dans le domaine du retail, notamment pour la clientèle d’entreprise et la clientèle privée, ainsi que diverses fonctions dans des conseils d’administration. Agé de 54 ans, marié à une fribourgeoise et père de trois filles adultes, il est propriétaire depuis plusieurs années d’un appartement à Fribourg, ce qui lui a permis ainsi qu’à sa famille de planter des racines dans le canton. Au terme d’un processus mené sur plus de deux ans, en étroite collaboration avec un cabinet spécialisé dans le recrutement de cadres de haut niveau, le CA a porté son choix sur ce candidat expérimenté. Daniel Wenger possède en effet une large expérience professionnelle, d’excellentes compétences stratégiques et managériales. Il possède déjà une bonne connaissance du tissu économique du canton. Ce sont des atouts indéniables pour relever avec succès les nombreux défis qui attendent la BCF. Daniel Wenger se présentera lors de la conférence de presse du 11 février 2021. Entretemps, il ne donnera aucune interview. Fribourg, le 1er septembre 2020

  • Résultats sous l’influence du COVID-19

    Au 1er semestre 2020, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) affiche des résultats influencés par le COVID-19. Le résultat opérationnel se rétracte de 6,7 millions de francs à 81,4 millions de francs (-7.6%). Le résultat net atteint 72,5 millions de francs (-0.5%). Le bilan bondit de 1,9 milliard de francs à 26,6 milliards de francs. A l'actif, les avances à la clientèle augmentent de 0,6 milliard de francs à près de 20 milliards de francs (+3.2%). Cette progression résulte d’une part des crédits transitoires octroyés aux entreprises dans le cadre du programme d’aide de la Confédération et d’autre part des créances hypothécaires qui atteignent 16,7 milliards de francs (+0,5 milliard de francs ou +2.9%). L’octroi des crédits transitoires COVID-19 et l’augmentation des prêts hypothécaires confirment le soutien de la BCF aux PME et respectivement au marché immobilier du canton de Fribourg, tout en pratiquant une saine gestion des risques. Au passif, les dépôts de la clientèle, toute forme confondue, progressent de 1,0 milliard de francs à 15,5 milliards de francs (+7.0%). Le résultat net des opérations d’intérêts, principale source de revenus, atteint 115,7 millions de francs, en diminution de 0,3 million de francs, notamment en raison des besoins en corrections de valeur pour risques de défaillance. De plus, avec la persistance du bas niveau des taux d’intérêts, la pression sur les marges se poursuit. Le résultat des opérations de commissions et de prestations de services s’établit au niveau de l’année précédente à 15,4 millions de francs. Le résultat des opérations de négoce, composé essentiellement des produits des devises, changes et métaux précieux, diminue de 1,4 million de francs à 3,8 millions de francs (-26.2%). La diminution provient notamment du ralentissement des opérations de change résultant de la baisse des activités touristiques. Les autres résultats ordinaires régressent de 0,6 million de francs à 2,4 millions de francs (-20.5%). Les produits d'exploitation totalisent 137,3 millions de francs (-2,2 millions de francs ou -1.6%). Le total des charges d'exploitation de 49,6 millions de francs correspond à 94.9% du budget et confirme la parfaite maîtrise des coûts. Le total des amortissements, des corrections de valeur sur participations, des variations des provisions et des pertes, se monte à 6,4 millions de francs, en augmentation par rapport à l’année précédente. Le résultat opérationnel diminue de 6,7 millions de francs à 81,4 millions de francs ou -7.6%. Le bénéfice semestriel, après attribution de 5 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux, s’établit à 72,5 millions de francs, en diminution de 0,3 million de francs ou -0.5%. L’évolution incertaine de la crise sanitaire et de ses répercussions peuvent également affecter le résultat du second semestre. La banque remercie vivement tous ses clients pour leur fidélité et leur confiance. Fribourg, le 23 juillet 2020

  • COVID-19: la BCF se mobilise afin de soutenir les commerçants et les entreprises fribourgeoises en difficulté

    La BCF est sensible à la situation économique des entreprises touchées par les effets du Coronavirus. Soucieuse de pouvoir offrir des mesures d’accompagnement concrètes à sa clientèle la plus impactée, la banque a mis en place une structure dédiée spécifiquement aux entreprises en difficulté. Une réponse rapide, simple et efficace est apportée afin d’accompagner les commerçants, professionnels, petites et moyennes entreprises à traverser la crise. La BCF examine avec une attention particulière les situations individuelles de ses clients impactés dans les secteurs d’activité les plus directement exposés et propose des solutions adaptées aux besoins de financement à court terme. De façon concrète, plusieurs mesures d’aide, lesquelles sont déjà effectives, sont appliquées: le report d’amortissements contractuels de la clientèle entreprise, à savoir la possibilité de suspendre les amortissements pour les échéances contractuelles de mars 2020 et juin 2020 l’octroi de nouveaux crédits cautionnés, en particulier par la CRC et le canton de Fribourg l’octroi ciblé de dépassements de crédit. D’autres pistes de solution sont en cours d’évaluation. En dépit de conditions opérationnelles difficiles, la mobilisation de l’ensemble des collaborateurs au service de la clientèle témoigne de notre attachement, de notre soutien et de notre solidarité en cette période de crise.

  • Résultat 2019: 26ème record consécutif

    Le bénéfice atteint 131,6 millions de francs, en augmentation de 2,8 millions de francs (+ 2.2%). Le bilan progresse de 1,7 milliard de francs à 24,6 milliards de francs. Ces résultats permettent à la BCF de verser au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 70 millions de francs (+1,1 million de francs), soit l’équivalent du capital de dotation. Cette somme représente le 25% des produits d'exploitation. Les communes et les paroisses recevront 10 millions de francs et le canton 60 millions de francs. Ce versement comprend les impôts et la rémunération de la garantie de l’Etat et du capital de dotation. Depuis 1990, la BCF a versé plus de 810 millions de francs au canton. L’ensemble des habitants bénéficie ainsi du très bon développement de la banque. Selon M. Albert Michel, Président du conseil d’administration, «ces résultats démontrent une fois de plus le bien-fondé de la stratégie appliquée». Selon M. Edgar Jeitziner, Président de la direction générale, «ces résultats illustrent la confiance dont jouit la BCF auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus de la banque, ceci dans un contexte économique et réglementaire difficile et contraignant. Mais il faut rester en mouvement, se développer, anticiper et innover, c’est essentiel pour garantir le succès de demain». A l'actif, les avances à la clientèle, correctifs de valeurs pour risques de défaillance déduits, augmentent de 855 millions de francs à 19,4 milliards de francs (+4.6%). Cette progression résulte principalement des créances hypothécaires qui atteignent 16,2 milliards de francs (+814 millions de francs ou +5.3%). Cette évolution démontre le soutien important de la BCF à l’économie, tout en pratiquant une saine gestion des risques. Au passif, les dépôts de la clientèle, toute forme confondue, progressent de 407 millions de francs à 14,4 milliards de francs (+2.9%). Les produits d'exploitation atteignent 280,5 millions de francs, en progression de 3,7 millions de francs ou +1.3%. Le résultat brut des opérations d’intérêts augmente de 9,4 millions de francs à 244 millions de francs (+4%), malgré les effets des taux d’intérêts négatifs. L’amélioration s’appuie d’une part sur l’augmentation du volume des crédits, et d’autre part sur une diminution des coûts de couverture du risque de taux, risque maintenu à un faible niveau grâce à une gestion optimale du bilan (ALM). Après prise en compte de la variation des correctifs de valeur pour risques de défaillance et des pertes liées aux opérations d’intérêts le résultat net des opérations d’intérêts progresse de 1,6 million de francs à 235 millions de francs (+0.7%). Le résultat des opérations de commissions et de prestations de services atteint 31,2 millions de francs (+1,4 million de francs ou + 4.7%). Le résultat des opérations de négoce, composé essentiellement des produits des devises, changes et métaux précieux, totalise 10 millions de francs (+ 0,5 million de francs). Les autres résultats ordinaires se montent 4,4 millions de francs (+0,2 million de francs). Les charges d'exploitation ordinaires atteignent 100,4 millions de francs (+5,0 millions de francs) et sont conformes au budget. Le résultat opérationnel, soit le niveau déterminant pour évaluer la performance de la banque, bondit de 13 millions de francs à 165,6 millions de francs (+8.5%). Après amortissements, attribution aux risques bancaires généraux et impôts, le bénéfice net atteint 131,6 millions de francs (+2.8 millions de francs ou +2.2%). Après répartition du bénéfice, l'ensemble des fonds propres franchit la barre des 2 milliards de francs, en progression de 96 millions de francs. Le ratio CET1 (Common Equity Tier 1 ou noyau dur des fonds propres de base) s’élève à 18%. Contacts Pour tout complément d'information, veuillez-vous adresser à: Monsieur Edgar Jeitziner, Président de la direction générale Tél. +41 26 350 71 02 Pour toutes questions en relation avec la stratégie et la gouvernance, veuillez-vous adresser à: Monsieur Albert Michel, Président du conseil d’'administration Tél. +41 26 350 71 62

2019

  • Le PIB des districts sous la loupe

    Le nouveau visage économique du canton de Fribourg Le paysage économique du canton de canton de Fribourg a subi des changements importants au cours des dix dernières années. La croissance réelle de son produit intérieur brut (PIB) s'est inscrite à 2.5% par an en moyenne entre 2010 et 2018, un niveau supérieur aux 2% observés au niveau national, Tous les districts dépassent cette barre, à l'exception de la Veveyse. La Gruyère se distingue par une croissance moyenne annuelle de 3.6%. Tels sont les principaux résultats d'une étude intitulée «Le nouveau visage économique du canton de Fribourg» publiée ce jeudi par la Chambre de commerce et d'industrie du canton de Fribourg (CCIF) et la Banque Cantonale de Fribourg (BCF), sur la base de données calculées par l'Institut d'Economie Appliquée CREA de l'Université de Lausanne.

  • 2ème édition de l’Action 4P

    Engagé pour le développement harmonieux du canton, 4 piliers de l’économie fribourgeoise (4P) – la Banque Cantonale de Fribourg (BCF), l’Etablissement Cantonal des Bâtiments (ECAB), Groupe E et les Transports publics fribourgeois (TPF) – lançait le 15 janvier dernier la deuxième édition de l’Action 4P afin de soutenir des projets ayant un impact humain positif pour la population. Le 24 octobre 2019, dans le cadre du Comptoir de la Veveyse, 4P a dévoilé les gagnants de cette nouvelle édition. Le développement harmonieux du canton de Fribourg est l’une des valeurs constitutives de 4 piliers de l’économie fribourgeoise (4P). C’est dans cet esprit que 4P a décidé de réorienter sa stratégie de sponsoring en soutenant la réalisation de projets ayant un impact positif pour le canton de Fribourg et sa population. A cet effet, un concours d’idées intitulé « Action 4P » a été lancé en 2018 et reconduit le 15 janvier dernier pour la deuxième année. A la suite de cet appel aux candidatures, 47 dossiers ont été déposés. Ils provenaient d’horizons et d’acteurs différents et touchaient aussi bien la jeunesse, la culture, le sport, l’économie, le développement durable que le domaine social. Très qualitatifs dans leur ensemble, la sélection pour départager les concurrents a nécessité un investissement conséquent. Les noms des gagnants ont été dévoilés durant l’apéritif 4P organisé aujourd’hui 24 octobre, dans le cadre du Comptoir de la Veveyse à Châtel-St-Denis. Au total, deux projets ont été retenus et primés : Le projet « send_it » de l’Agence Up to You, qui remporte CHF 45'000.- ; Le projet « Les Maisonnettes d’Hubert » de l’Association Hubert Audriaz, qui remporte CHF 25'000.-. Le premier projet, développé par l’agence Up to You, professionnelle des médias digitaux, concerne la problématique du cyberharcèlement. 4 piliers de l’économie fribourgeoise est convaincu par l’urgence de cette thématique actuelle qui a déjà fait trop de victimes. Le soutien de 4P permettra entre autres à Up to You de mettre en place un site internet dédié à cette cause en proposant notamment des solutions et des conseils, de réaliser des campagnes préventives, des workshops animés, en ne cédant pas à la facilité des discours moralisateurs, dans les cycles d’orientations du canton de Fribourg ainsi que des formations adressées aux parents et professeurs. Le second projet est porté par Hubert Audriaz, une figure infatigable et dynamique de la vie de la Basse-Ville de Fribourg. Il vise à donner un souffle nouveau à la plaine du Grabensaal à Fribourg qui accueille de nombreux visiteurs durant les activités régulières et insolites organisées par Hubert Audriaz. Les infrastructures d’accueil actuelles étant en état d’usure avancée et nécessitant d’être rénovées, Hubert Audriaz a pour projet la création de maisonnettes destinées au jeune public. Le soutien de 4P permettra de construire ce village enchanté et ainsi faire perdurer des souvenirs à partager de manière intergénérationnelle. L’Action 4P sera reconduite en 2020. Le dépôt des dossiers devra intervenir entre le 15 novembre 2019 et le 31 mars 2020. 4P remercie l’ensemble des participants pour l’intérêt porté à l’Action 4P et les félicite pour la qualité de leur dossier. Action 4P - Un soutien fribourgeois pour les Fribourgeois ! Châtel-St-Denis, le 24 octobre 2019.

  • La Liberté et la BCF s’unissent pour sensibiliser les étudiant-e-s à l’importance des médias

    PROMOUVOIR L’INFORMATION «AOP» Développer de nouvelles habitudes de lecture chez les jeunes et leur mettre à disposition une information de qualité, voici les objectifs ambitieux que La Liberté s’est fixés. Dans cette optique et en partenariat avec la BCF, le quotidien fribourgeois a récemment lancé une opération de sensibilisation aux médias intitulée «Choisis ton actu». Cette démarche vise à promouvoir la consommation d’une information de qualité produite localement auprès des étudiants du canton de Fribourg et de la Broye vaudoise. PLUSIEURS MILLIERS D’ÉTUDIANTS  Prévue sur trois ans, la collaboration entre les 2 acteurs fribourgeois doit permettre chaque année à plus de 30'000 étudiants d’accéder aux contenus de La Liberté au travers de son application mobile, et ce durant toute la durée de leurs études. Ainsi, depuis quelques jours, toute personne inscrite dans un établissement d’enseignement niveau post-secondaire a la possibilité d’activer son compte personnel sur www.laliberte.ch/etudiants. Elle obtient alors gratuitement des crédits lui permettant de consulter chaque mois quinze articles réservés aux abonnés. SUGGÉRER PLUTÔT QUE CONTRAINDRE Pour amener les étudiants à s’interroger sur leur manière de consommer l’INFORMATION, une campagne de communication jouant la carte de l’humour décalé et du «consommer local» a été déployée dernièrement. La responsabilité de s’informer étant au final personnelle, La Liberté a pris le parti de ne pas moraliser les étudiants sur leur manière de s’informer, mais plutôt d’aiguiser leur esprit critique pour faire vivre la démocratie. CONTACTS Serge Gumy, Rédacteur en chef La Liberté, +41 26 426 44 11 - serge.gumy@laliberte.ch Armand Goy, Directeur marketing La Liberté, +41 26 426 44 66 - armand.goy@laliberte.ch Michel Gauthier, Sous-directeur BCF, +41 26 350 72 02 - michel.gauthier@bcf.ch  

  • Résultats du premier semestre 2019

    Résultat semestriel en hausse La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) affiche des résultats en progression au 1er semestre 2019. Le résultat opérationnel progresse ainsi de 0,9 million de francs à 88,1 millions de francs (+1.0%). Le résultat net atteint 72,9 millions de francs (+1.0%). Le bilan progresse de 0,6 milliard de francs à 23,5 milliards de francs. Ces résultats illustrent la confiance dont jouit la banque auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus mis en place. Le second semestre devrait s’inscrire dans la même dynamique et permettre à la banque de confirmer ses bons résultats.

  • Produit intérieur brut (PIB) romand

    Commerce romand: le défi des achats en ligne Les cantons romands sont différemment concernés par la transformation du commerce de détail. Sous l’effet de la concurrence du e-commerce et du tourisme d’achat, ainsi que d’une baisse des prix dans le domaine non alimentaire, les chiffres d’affaires ont reculé de 7.7% entre 2008 à 2018 sur le plan romand. Fribourg (-1.5%), Genève (-3%) et le Valais (-5.3%) ont été moins touchés. A l’inverse, le Jura (-9.1%), Neuchâtel (-14.0%) et Vaud (-12.1%) ont plus ressenti les effets de ces évolutions, comme le montre une analyse figurant dans la 12e étude sur le PIB romand présentée ce jour. Le 8 mai 2019 – A côté des causes structurelles, la démographie est un autre facteur clé de cette évolution, relève l’étude publiée par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA et le Forum des 100 du quotidien Le Temps. Ainsi, dans les cantons de Fribourg et du Valais, le commerce bénéficie de la hausse de la population. En revanche, le Jura et Neuchâtel ressentent les effets d’une démographie moins dynamique. À Genève, la position de pôle régional et la consommation des frontaliers et pendulaires contribuent à soutenir le commerce. Dans le canton de Vaud, le repli observé durant la décennie écoulée suit une forte hausse des ventes au détail durant les dix ans qui ont précédé.  

  • Rapport de gestion 2018

    Le rapport de gestion 2018 présente les états financiers de la Banque Cantonale de Fribourg au 31 décembre 2018. Ce document détaille l'activité de la BCF durant l'année écoulée et donne de nombreuses informations sur son action partenariale en faveur du canton de Fribourg et de ses habitants. Depuis 2003, la BCF choisit un thème photographique original sur le canton pour illustrer son rapport de gestion. Ce thème démontre les valeurs d'ouverture et de proximité qui caractérisent la banque. Cette année, le photographe Frédéric Marro a sillonné le canton à la rencontre de passionnés des véhicules anciens, qu'ils roulent ou qu'ils volent. Passionnés au point que, sans compter ni leur temps ni leur énergie, ils restaurent des motos, des voitures, des tracteurs ou des avions et leur redonnent ainsi une nouvelle vie.

  • Résultat 2018: 25ème record consécutif

    La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a réalisé un 25ème record consécutif. Le bénéfice atteint 128,8 millions de francs, en augmentation de 2,4 millions de francs (+1.9%). Le bilan progresse de 930,3 millions de francs à 22,9 milliards de francs. Ces résultats permettent à la BCF de verser au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 69,0 millions de francs (+2,2 millions de francs). Cette somme représente le 25% des produits d'exploitation. Les communes et les paroisses recevront 10,0 millions de francs et le canton 59,0 millions de francs. Ce versement comprend les impôts, la rémunération de la garantie de l’Etat et du capital de dotation. Depuis 1990, la BCF a versé plus de 750 millions de francs au canton, soit 10 fois le capital de dotation de 70 millions de francs. L’ensemble des habitants du canton bénéficie ainsi du très bon développement de la banque. Selon M. Edgar Jeitziner, président de la direction générale, «ce résultat illustre la confiance dont jouit la BCF auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus de la banque, ceci dans un contexte économique et réglementaire difficile et contraignant. Mais il faut rester en mouvement, se développer, anticiper et innover, c’est essentiel pour garantir le succès de demain».

  • L’«Action 4P» fait son retour en 2019

    En 2018, 4 piliers de l’économie fribourgeoise (4P) - la Banque Cantonale de Fribourg (BCF), l’Etablissement Cantonal des Bâtiments (ECAB), Groupe E et les Transports publics fribourgeois (TPF) – lançait un concours d’idées intitulé l’«Action 4P». Après avoir primé trois projets l’an dernier, l’action est relancée pour la deuxième année consécutive afin de soutenir des projets d’envergure et d’utilité publique pour le canton. En 2018, 4P a réorienté sa stratégie de sponsoring et de soutien en lançant l’«Action 4P», un concours d’idées visant à soutenir des projets ayant un impact positif pour le canton de Fribourg et sa population. La première édition a remporté un franc succès, avec 63 candidatures. Trois projets ont été primés remportant un total de CHF 100’000.-. L’Action 4P est relancée cette année avec à la clé à nouveau un soutien financier maximal de CHF 100’000.-. Les projets proposés pourront être de différentes natures et toucher aussi bien la jeunesse, la culture, le sport, l’économie, le développement durable, le social, ou tout autre projet qui présentera un intérêt public pertinent. Les dossiers (en 5 exemplaires) peuvent être déposés depuis le mardi 15 janvier jusqu’au mercredi 15 mai 2019 (sceau postal faisant foi), à l’adresse suivante: 4 piliers de l’économie fribourgeoise Action 4P p.a. Groupe E SA Route de Morat 135 1763 Granges-Paccot Le règlement et le formulaire d’inscription sont disponibles sur le site 4p-fr.ch. Les dossiers seront sélectionnés au courant de l’été. Le nom du ou des projet(s) lauréat(s) sera dévoilé à l’automne 2019.  

2018

  • Action 4P - Les gagnants de la première édition ont été dévoilés

    Engagé pour le développement harmonieux du canton, 4 piliers de l’économie fribourgeoise (4P) – la Banque Cantonale de Fribourg (BCF), l’Etablissement Cantonal des Bâtiments (ECAB), Groupe E et les Transports publics fribourgeois (TPF) – lançait le 15 janvier dernier l’Action 4P afin de soutenir des projets ayant un impact humain positif pour la population. Le 9 octobre 2018, dans le cadre de la Cantonale – Foire de Fribourg, 4P a dévoilé les trois gagnants de la première édition. Le développement harmonieux du canton de Fribourg est l’une des valeurs que partage 4 piliers de l’économie fribourgeoise (4P). C’est dans cet esprit, comme annoncé en ce début d’année, que 4P a décidé de réorienter sa stratégie de sponsoring en soutenant la réalisation de projets ayant un impact positif pour le canton de Fribourg et sa population. A cet effet, un concours d’idées intitulé «Action 4P» a été lancé le 15 janvier dernier. A la suite de cet appel aux candidatures, 63 dossiers ont été déposés. Ils provenaient d’horizons et d’acteurs différents et touchaient aussi bien la jeunesse, la culture, le sport, l’économie, le développement durable que le domaine social. Très qualitatifs dans leur ensemble, la sélection pour départager les concurrents a nécessité un investissement conséquent. Les noms des gagnants ont été dévoilés durant l’apéritif 4P organisé aujourd’hui 9 octobre, dans le cadre de La Cantonale – Foire de Fribourg. Au total, trois projets ont été retenus: Le projet «Campagne de sensibilisation au gaspillage alimentaire» d’Äss-Bar, qui remporte CHF 20'000.-; Le projet «L’Ecole à la découverte du canton de Fribourg» de l’Association Suisse des Accompagnateurs en Montagne (ASAM) – Section Fribourg, qui remporte CHF 20'000.-; Le projet «Académie des pairs Nightlife et Espace Chill’and Break» de l’association AdO, qui remporte CHF 60'000.-. Le gaspillage alimentaire est une des problématiques majeures de notre époque. En Suisse, un tiers des aliments sont perdus entre la fourche et la fourchette. Ceci représente environ 2.3 millions de tonnes par an. Depuis fin 2013, Äss-Bar remet en vente, à petits prix, des produits de boulangerie «frais de la veille» collectés auprès de nombreuses boulangeries artisanales partenaires. En 2017, 350 tonnes de nourriture ont ainsi pu être servies à des collégiens, étudiants, passants, sportifs et entreprises. Avec le soutien de 4P et à l’aide de matériel explicatif, d’activités participatives et d’un concours photo, les collégiens fribourgeois du 3ème cycle seront sensibilisés à cette thématique. Loin du discours moralisateur, la réflexion des élèves par eux-mêmes, la proposition d’idées et l’encouragement à l’action citoyenne seront privilégiés. Depuis 2009, les Accompagnateurs en Montagne de la Section Fribourg de l’ASAM ont guidé 331 classes enfantines et primaires soit 6'620 élèves avec leurs enseignants et accompagnants (662 adultes). Cet encadrement professionnel permet d’assurer en priorité la sécurité de chaque groupe et de proposer des découvertes variées autour des richesses naturelles, culturelles et historiques du canton de Fribourg. Le soutien de 4P permettra de relancer cette offre et lui assurer une pérennité pour les années à venir. L’Association AdO, dont l’objectif principal est la prévention et la réduction des comportements à risques dans les milieux festifs, a été créée en 2003 et a initié l’action PREVENTEAM en 2005. Cette prestation de prévention par les pairs est unique dans le canton de Fribourg. En quinze ans d’existence, elle a permis de prendre part à plus d’une centaine d’événements. Elle agit en prévention des actes de violence et de toute situation à risque notamment liée à la consommation d’alcool et/ou autres substances. Les équipes de pairs assurent une présence visible et patrouillent sur le lieu de fête de 21h à la fermeture. Les pairs veillent à promouvoir toutes actions intégrées à l’organisation de la manifestation (bus navette, camping, institutions partenaires, etc.) et orientent ou accompagnent le public vers les services de sécurité et/ou sanitaire. Le soutien de 4P a pour but : D’acquérir une structure solide, attrayante et professionnelle appelée «Chill’and Break» afin de valoriser le travail des bénévoles et accueillir le public dans les grandes manifestations du canton; De mettre en place un programme de formation «Académie des pairs» qui vise à former une trentaine de jeunes chaque année pour assurer la pérennité et le développement de l’action sur tout le canton. La 1ère édition de l’Action 4P a remporté un franc succès, de telle sorte qu’elle sera reconduite l’an prochain. En 2019, le dépôt des dossiers devra intervenir entre le 15 janvier et le 15 mai. 4P remercie l’ensemble des participants pour l’intérêt porté à l’Action 4P et les félicite pour la qualité de leur dossier.  

  • Résultats du premier semestre 2018

    Solide résultat semestriel La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) termine son premier semestre avec de solides résultats. Les produits d’exploitation augmentent de 9,5%, notamment grâce à l’amélioration du résultat des opérations d’intérêts. Les charges d’exploitation sont conformes au budget. Le résultat opérationnel progresse ainsi de 6,2 millions de francs à 87,2 millions de francs (+7,7%). Le résultat net atteint 72,1 millions de francs (+8,4%). Le bilan progresse de 0,4 milliard de francs à 22,4 milliards de francs. Ces résultats illustrent la confiance dont jouit la banque auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus mis en place. Le second semestre devrait s’inscrire dans la même dynamique et permettre à la banque de confirmer ses bons résultats.

  • Produit intérieur brut (PIB) romand

    Redémarrage de la croissance L’économie romande semble en passe de se remettre du choc de l’abandon, en janvier 2015, par la Banque nationale suisse du cours plancher de l’euro par rapport au franc. Après s’être inscrite à 0.9% l’an dernier, la croissance de l’économie romande devrait remonter à 2.3% cette année. L’an prochain, elle devrait se maintenir à un rythme relativement élevé, 1.9%, selon les prévisions de croissance du PIB romand publiées ce jour par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA et le Forum des 100 du quotidien Le Temps.

  • Résultat 2017: 125 ans de soutien à l’économie et un nouveau résultat record

    Pour clore son année de jubilé, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a réalisé un nouveau record, le 24ème consécutif. Le résultat opérationnel augmente de 6,1 millions de francs à 164,6 millions de francs (+3.9%). Le résultat net atteint 126,4 millions de francs, (+2.2%). Le bilan progresse de 435,6 millions de francs à 22 milliards de francs. Selon M. Albert Michel, président du conseil d’administration, «la BCF est une grande dame qui a fêté en 2017 ses 125 ans, elle est sans ride, sereine, efficace et connaît toujours le succès. Elle assume parfaitement son rôle de leader et possède les atouts pour réussir aussi à l’avenir». Ces résultats permettent à la BCF de verser au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 66,8 millions de francs (+1,7 million de francs). Cette somme représente le 25% des produits d'exploitation. Les communes et les paroisses recevront 9,5 millions de francs et le canton 57,2 millions de francs. Ce versement comprend les impôts, la rémunération de la garantie de l’Etat et du capital de dotation. Depuis 1990, la BCF a versé près de 700 millions de francs au canton, soit 10 fois le capital de dotation de 70 millions de francs. L’ensemble des habitants du canton bénéficie ainsi du très bon développement de la banque. Selon M. Edgar Jeitziner, président de la direction générale, «ce résultat illustre la confiance dont jouit la BCF auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus de la banque, ceci dans un contexte économique et réglementaire difficile et contraignant. Mais il faut rester en mouvement, se développer, anticiper et innover, c’est essentiel pour garantir le succès de demain».

2017

  • Résultats du premier semestre 2017

    En cette année de jubilé, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) garde le cap. Les produits d’exploitation augmentent de 1.5%, notamment grâce à l’amélioration du résultat net des opérations d’intérêts et du bon résultat des opérations de commissions et des prestations de services. Les charges d’exploitation sont inférieures au budget. Le résultat opérationnel atteint 81,0 millions de francs (-2.3%). Le résultat net atteint 66,5 millions de francs (-2.9%). Le bilan progresse de 0,3 milliard de francs à 21,9 milliards de francs. Ces résultats sont notamment le fruit de la confiance des clients, des compétences des collaboratrices et collaborateurs et de la pertinence de la stratégie appliquée.

  • Produit intérieur brut (PIB) romand

    La Suisse romande est parmi les régions les plus prospères d'Europe. La Suisse romande s’est hissée en 2015 dans le top 10 des régions européennes les plus prospères en termes de création de valeur par habitant. Avec un gain de quatre places, du 12e au 8e rang, elle n’est devancée que par l’Inner London-West (City de Londres), le Luxembourg et… cinq autres régions suisses (Zurich, Tessin, Suisse du nord-ouest, Suisse centrale et Berne-Soleure). Elle se classait en outre déjà depuis 2009 parmi les quinze régions les plus riches d’Europe, comme le montre une analyse accompagnant les dernières prévisions de croissance du PIB romand publiées ce jour par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut CREA et le Forum des 100 du Temps.

  • Résultat 2016: 125 ans au service des fribourgeois et de l'économie

    La Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a réalisé en 2016 le 23ème exercice record consécutif. Le résultat opérationnel augmente de 5,9 millions de francs à 158,5 millions de francs (+3.9%). Le résultat net atteint 123,7 millions de francs, en augmentation de 0.8%. Le bilan progresse de 937,6 millions de francs à 21,6 milliards de francs. Pour cette année de jubilé, la BCF peut ainsi afficher une excellente santé financière. Elle a su s’adapter constamment, notamment au cours de ce dernier quart de siècle, à l'environnement économique, social, technologique et réglementaire. Comment qualifier la BCF? Selon Albert Michel, Président du Conseil d'administration, «c'est une grande dame qui fête cette année ses 125 ans, elle est sans ride, sereine, efficace et connait toujours le succès. Elle assume son rôle de leader et possède les atouts pour réussir aussi à l'avenir». Ces résultats permettent à la BCF de verser au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 65 millions de francs (+1 million de francs). Cette somme représente 25% des produits d'exploitation. Les communes et les paroisses recevront environ 9,3 millions de francs et le canton 55,8 millions de francs. Ce versement comprend les impôts, la rémunération de la garantie de l’Etat et du capital de dotation. Depuis 1990, la BCF a versé plus de 637 millions de francs au canton, soit plus de 9 fois le capital de dotation de 70 millions de francs. L’ensemble des habitants du canton bénéficie ainsi du très bon développement de la banque. Selon M. Edgar Jeitziner, président de la direction générale, «ce résultat illustre la confiance dont jouit la BCF auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus de la banque, ceci dans un contexte économique et réglementaire difficile et contraignant; la BCF est prête à relever les nouveaux défis, et en particulier ceux liés aux nouvelles technologies et à la digitalisation des processus».

2016

  • Accès à la culture pour les jeunes fribourgeois

    La Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport présente son nouveau programme de médiation culturelle pour les élèves de la scolarité obligatoire du canton de Fribourg. Ce programme comprend un renforcement des mesures actuelles et une nouvelle approche de la médiation culturelle en milieux scolaires. Le programme Culture & Ecole offrira à chaque élève la possibilité de participer à un tarif réduit à une offre culturelle professionnelle par année scolaire. L'objectif de la DICS est que  tous élèves fribourgeois bénéficient du programme d'ici 2020. Un site web servira de vitrine aux offres culturelles et de plateforme d'échange entre écoles et opérateurs culturels. Un appel aux projets est lancé.  Culture & Ecole a pour objectifs d'une part de soutenir l'accès et la sensibilisation à la culture pour les quelque 40'000 élèves de la scolarité obligatoire du canton, et d'autre part de développer et d'enrichir à long terme la programmation culturelle pour le jeune public. Alors que Fribourg connaît une importante croissance démographique, la participation aux activités culturelles s'avère un facteur important dans l'intégration des jeunes. L'accès à la culture contribue au développement du lien social, renforce le sentiment d'identité, d'appartenance et favorise l'apprentissage de la diversité. La DICS souhaite faciliter les rencontres entre élèves et artistes du canton, éveiller leur curiosité et leur créativité, et leur faire découvrir la richesse culturelle et patrimoniale de la région.

  • Fribourg Freiburg Challenge de nouveau sur le podium

    L’équipe Fribourg Freiburg Challenge a réussi à surpasser son succès de l’année précédente en remportant la deuxième place à la prestigieuse Gordon Bennett, la coupe aéronautique de ballon à gaz. Hier matin à 4h00, le ballon de Laurent Sciboz et Nicolas Tièche s’est posé près de Papanice, au sud de l’Italie, à 1'590 kilomètres du point de départ. Grâce à une parfaite coordination entre les pilotes et le poste de commandement, où les spécialistes de la navigation et de la météo se sont relayés sans relâche durant plus de 51 heures, Fribourg Freiburg Challenge a relevé avec brio les nombreux défis de cette course très exigeante qui comportait notamment un survol des Alpes et de la Méditerranée. Fribourg Freiburg Challenge a remporté la deuxième place à la 60e édition de la prestigieuse Gordon Bennett, la coupe du monde de ballons à gaz. Après plus de 51 heures de course passionnante, Laurent Sciboz et Nicolas Tièche ont posé leur ballon hier matin à 4h00 près de Papanice, au sud de l’Italie, à 1'590 kilomètres du point de départ.

  • Nomination à la direction générale de la BCF

    Le conseil d’administration de la BCF a nommé François Briguet au poste de chef de la division centre de service de la banque et membre de la direction générale à partir du 1er septembre 2016. Entré à la BCF le 1er février 1998 en tant que chef de projet, il reprend la conduite du team informatique et logistique en 2005. Né en 1963, François Briguet est titulaire d’un brevet fédéral d’organisateur et a obtenu la certification de directeur de projet.

  • Gordon Bennett 2016

    L’aventure continue. Après sa très belle 3e place à la Gordon Bennett 2015, l’équipe Fribourg Freiburg Challenge se lance dans l’aventure de la 60e édition de cette prestigieuse coupe aéronautique. Grâce à l’optimisation de ses équipements, elle compte remporter la compétition en parcourant la plus longue distance dans les airs parmi les participants. Comme l’année dernière, l’équipe est soutenue par 4 Piliers de l’économie fribourgeoise en partenariat avec l’association Fribourgissima Image Fribourg. Fribourg Freiburg Challenge relève à nouveau le défi de la prestigieuse Gordon Bennett, la coupe du monde aéronautique de ballons à gaz. Le 16 septembre 2016, elle prendra son envol depuis Gladbeck en Allemagne, en espérant parcourir dans les airs la plus longue distance, mesurée en ligne droite du point de départ au point d’arrivée, sans limite de temps. 23 autres équipages seront également au départ.

  • Résultats du premier semestre 2016

    Les taux d’intérêts négatifs, durablement installés, impactent le résultat du 1er semestre 2016, ceci malgré la bonne progression de ses activités. La BCF continue à soutenir l’économie et s’adapte constamment aux conditions du marché. Ce printemps, sous le nom de FRiBenk, une banque en ligne a été créée. Elle permet à ses clients d’établir en direct leur propre crédit hypothécaire. Le total du bilan progresse de 1,3% à 20,9 milliards de francs. Le résultat opérationnel, conforme aux attentes, atteint 82,9 millions de francs (-2.2%). Le bénéfice semestriel s’affiche à 68,5 millions de francs (-5.3%). Ces bons résultats sont notamment le fruit de la confiance des clients, des compétences des collaboratrices et collaborateurs et de la pertinence de la stratégie appliquée. Les résultats du deuxième semestre 2016, bien que toujours sous la pression des taux négatifs, devraient progresser.

  • PIB Romand

    Rebond de la croissance en 2016. Après un repli de la croissance romande à 0.9% en 2015 à la suite de l'abandon du cours plancher de l'euro par rapport au franc, une amélioration de la conjoncture est attendue dans la région. Les dernières prévisions de l'Institut CREA publiées ce jour par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec le Forum des 100 de «L'Hebdo», portent sur une hausse du PIB romand de 1.4% en 2016 et de 2.0% en 2017.

  • Hypothèque en ligne FRiBenk

    FRiBenk, la solution hypothécaire en ligne de la Banque Cantonale de Fribourg. La BCF a créé FRiBenk, une banque en ligne toujours ouverte! Avec FRiBenk, nous offrons à nos clients la possibilité d’établir en direct leur propre crédit hypothécaire. En contrepartie, nous leur offrons des conditions particulièrement avantageuses. Cette offre est destinée aux personnes privées souhaitant acquérir un bien immobilier existant ou prolonger une hypothèque sur leur maison ou leur appartement. Simple, rapide et avantageux Le processus est simple et rapide. Après avoir complété les données personnelles et de l’immeuble, FRiBenk évalue immédiatement la demande et donne en quelques minutes une réponse sur l’attribution du crédit hypothécaire. Ce processus efficace permet à la BCF de proposer un taux d’intérêt jusqu’à 30% moins cher. Les taux sont actualisés tous les jours sur www.fribenk.ch. Les clients ont le choix entre une hypothèque fixe ou variable en premier rang (67% de l’estimation immobilière). Le montant maximal est fixé à CHF 1 million de francs. FRiBenk ne finance toutefois pas les nouvelles constructions. Edgar Jeitziner, président de la direction générale de la BCF, se réjouit de cette nouvelle offre: «Elle s’adresse à des clients habitués à travailler en ligne qui souhaitent profiter d’une offre particulièrement intéressante tout en étant d’accord de renoncer au conseil bancaire». Le produit est disponible dès le 4 avril 2016.

  • Coupe aéronautique de ballons à gaz

    Fribourg prêt à accueillir la fameuse Gordon Bennett. Le canton de Fribourg aura l’honneur d’organiser en 2017 la prestigieuse Coupe aéronautique de ballons à gaz, la Gordon Bennett (FAI world long distance gaz balloon championship). Le Comité international d’aérostation (CIA), dépendante de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI), a entériné la candidature fribourgeoise le week-end dernier en Espagne. Elle suivait la proposition remise en novembre 2015 déjà par la Fédération nationale d’aérostation (FSA). Cette compétition internationale qui réunit chaque année les meilleurs aérostiers au monde aura pour théâtre l’aérodrome d’Epagny, au pied du Château de Gruyères et de la chaîne des Préalpes. Cette manifestation se déroulera du 7 au 16 septembre 2017. Il s’agit pour 4 piliers de l’économie fribourgeoise (4P) d’une vision qui devient réalité.

  • Solide résultat 2015 pour la BCF

    Malgré des conditions de marché difficiles, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) a réalisé en 2015 le 22ème exercice record d’affilée. Le résultat net en augmentation de 2.1% à 122,7 millions de francs est presque deux fois plus élevé qu’en 2005. Avec un total de bilan qui atteint 20,6 milliards de francs, la BCF fait désormais partie des 21 plus grandes banques suisses. Le résultat opérationnel s’établit à 152,6 millions de francs, en diminution de 3,4 millions de francs ou -2.2%. Ce dernier a été fortement impacté par les taux d’intérêts négatifs, taux qui se reflètent dans l’augmentation des coûts de couverture des risques liés aux variations des taux d’intérêts. La solide progression des activités de crédits accompagnée par une bonne affluence des dépôts de la clientèle ont permis de compenser en partie cet effet négatif. Ces résultats permettent à la BCF de verser au canton, aux communes et aux paroisses une contribution de 64,0 millions de francs (+2,2 millions de francs). Cette somme représente 25.2% des produits d'exploitation. Les communes et les paroisses recevront environ 9,0 millions de francs et le canton 55 millions de francs. Ce versement comprend les impôts, la rémunération de la garantie de l’Etat et du capital de dotation. Depuis 1990, la BCF a versé plus de 581 millions de francs au canton, soit plus de 8 fois le capital de dotation de 70 millions de francs. L’ensemble des habitants du canton bénéficie ainsi du très bon développement de la banque. Selon M. Edgar Jeitziner, président de la direction générale, «ce résultat illustre la confiance dont jouit la BCF auprès de ses clients, les compétences des collaboratrices et collaborateurs et l’efficacité des processus de la banque, ceci dans un contexte économique et réglementaire difficile et contraignant».

  • La BCF crée son premier fonds de placement

    Pour compléter sa gamme de produits et offrir à l'ensemble de sa clientèle une solution d'investissement dans le marché des actions suisses, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF) crée son propre fonds de placement BCF / FKB (CH) Equity Switzerland. Géré à Fribourg Ce fonds agréé par la FINMA sera géré par la BCF. Elle définit la politique de placement ainsi que les décisions d'achat et de vente de titres, ce qui garantit une adaptation rapide du fonds aux évolutions du marché. Le fonds investit aussi bien dans les grandes sociétés suisses que dans les petites et moyennes capitalisations boursières faisant partie de l'indice Swiss Performance Index (SPI). La répartition des investissements sur divers secteurs réduit le risque par rapport à un placement dans une action individuelle. Conditions tarifaires avantageuses A l'occasion de son lancement, ce nouveau fonds est assorti de conditions tarifaires avantageuses. La gratuité des frais de courtage sera appliquée pour tout investissement effectué avant le 30.06.2016.