MARCHÉS INTERNATIONAUX
Triste début de journée avec une clôture du Japon en baisse de 1.28%, effaçant une partie des profits de la veille. La Banque centrale européenne (BCE) a mis en garde mercredi les Etats de la zone euro face au risque d'une hausse de l'insolvabilité des entreprises après la pandémie, en raison de l'arrêt attendu des aides publiques d'urgence. Aux Etats-Unis, 90% des sociétés faisant parties de l’indice S&P 500 ont annoncé les résultats du premier trimestre. Le bilan est positif, 86% ont battu les attentes, ce qui représente le pourcentage le plus élevé depuis 2008. Le 4 mai de cette année, les prix des droits d'émission de CO2 européens dépassent les 50 euros pour la première fois. Les entreprises ne disposent que d'un nombre limité de droits d'émission et doivent en acheter davantage si elles émettent plus de CO2 pendant la production. Le seuil se situait à environ 20 euros avant la crise sanitaire, aujourd’hui le prix se situe à 53 euros et semble se stabiliser pour devenir la nouvelle norme. Ce « permis de polluer » a donc atteint un prix sérieux incitant les entreprises à investir davantage dans les technologies propres.

MARCHÉ HELVÉTIQUE
Du côté helvétique, Stadler Rail et la Deutsche Bahn annoncent une collaboration dans la sécurité. Ils développeront un système en commun pour réduire le nombre d'accidents de trains. UBS biffera 700 emplois en Suisse, comme elle l’avait annoncé en avril. Objectif: de réduire ses charges d’un milliard de dollars par année d’ici 2023. Parallèlement, Credit Suisse annonce vouloir embaucher plus de 1'000 employés cette année. Un échange reste toutefois compliqué, il s’agira d’informaticiens localisés en Inde.

MATTHIAS NEUBRAND
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 37

Stock exchange commentary logo