MARCHÉS INTERNATIONAUX
Après une folle journée marquée par la double élection sénatoriale en Géorgie des deux candidats démocrates, Donald Trump qui s’est exprimé à proximité de la Maison-Blanche, a galvanisé ses milliers de militants avec des propos incendiaires exprimant sa colère face à l’élection de Joe Biden. Selon ses propres termes, « Nous n’abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais. Nous avons remporté cette élection, et nous l’avons remportée largement ». Malgré cette ultime pression, le Congrès a bel et bien validé la victoire de Joe Biden pour son assermentation du 20 janvier. La messe étant dite pour Donald Trump, de nombreux défis attendent le 46ème présidents des Etats-Unis. Joe Biden aura la lourde tâche de maintenir le cap dans cette tempête mê-lant crise sanitaire et sociale dans un pays couvert de dettes. Cette situation extrêmement délicate pourrait encore être aggravée par un regain des tensions entre la Chine et les Etats-Unis.

MARCHÉ HELVÉTIQUE
Sur le marché suisse, la pression sur les blue ships semblent se maintenir face aux sociétés cycliques. Les meilleures performances du jour sont réalisées par Richemont SA (+3.84%), Al-con (+3.68%) et Crédit Suisse (+3.08%). Princi-paux détracteurs, Roche (-1.78%), Novartis (-0.56%) et Givaudan (-0.48%).

DEVISES ET MATIèRES PREMIèRES
Sur le marché des changes, depuis le début de l’année, la pression continue sur le dollar américain en faveur des valeurs refuges comme le franc suisse et l’or. Le dollar a at-teint cette semaine contre le franc suisse son plus bas niveau depuis 2015. Du côté du pétrole, après un plus bas en avril 2020 suivi d’une nette progression sur la fin de l’année, la tendance semble se maintenir en ce début d’année avec une hausse d’environ 5%.

NICOLAS TERCIER
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 28

Stock exchange commentary logo