MARCHÉS INTERNATIONAUX

En Asie, les bourses chinoises ont terminé la journée de mardi en ordre dispersé. Le Shanghai Composite est ainsi passé dans le rouge peu avant la clôture et cède finalement 0,17% à 3'636,35 points, les inquiétudes quant à un resserrement éventuel de la politique monétaire ayant pris le dessus. A Hong Kong, le Hang Seng s’est quant à lui enrobé de 1,03% à 30'632.64 points tandis qu’au Japon, la bourse de Tokyo était fermée en raison d’un jour férié. En Europe, à l’exception de Paris, les principales places de bourse ont clôturé en baisse, sous pression face a une nouvelle tension sur le marché obligataire. La remontée des taux constitue une inquiétude pour les investisseurs à cause de l’endettement élevé des entreprises et des Etats, qui laisse penser qu’une hausse trop brutale pourrait vite peser sur l’activité. Aux Etats-Unis, Wall-Street a ouvert en nette baisse, la hausse des rendement obligataires ravivant les inquiétudes concernant la valorisation du secteur technologique particulièrement sensibles aux doutes des investisseurs en raison de ses niveaux de valorisation élevés. Jérôme Powell, le patron de la Fed, se voulait pourtant rassurant durant son audition devant le Sénat, en promettant le maintien d’une politique monétaire durablement accommodante.

MARCHÉ SUISSE
A Zurich, dans un SMI en baisse de 0,83% à 10'609,83 points, Crédit Suisse (+1.45%) a pris la tête des gagnants, bénéficiant d’une rafale de relèvement d’objectif de cours. Swiss RE (+1,17%) monte sur la deuxième marche du podium et précède Alcon (+0,71%) qui a publié ses résultats 2020 après la clôture des marchés. A l’autre bout du tableau, Sika fermait la marche, abandonnant 2,69%. Sur le marché élargi, la Banque Cantonale de Genève (-0,93%) a pâti l’année dernière de l’impact conjoncturel de la crise sanitaire mais également d’éléments non-récurrents. Les recettes ont dégringolé de près de 13% à 366,7 millions de francs, cependant, grâce à la libération de réserves pour risques bancaires généraux et une facture fiscal allégée, le bénéfice net a progressé de 8,4% à 105 millions de francs.

David Hartmann
Gestion de fortune
026 350 74 29

 

 

 

Stock exchange commentary logo