MARCHES INTERNATIONAUX
Comme à leur habitude, les Etats-Unis montrent l’exemple au reste du monde sur le thème de la relance économique. Wall street avait terminé négativement la semaine dernière, cependant un certain entrain règne quand même sur les marchés internationaux. Ceci est dû à l’optimisme qui résulte d’une possible acceptation d’un gigantesque plan de relance des infrastructures américaines d’environ 1'200 milliards de dollars. En Europe, les craintes sur le développement très contagieux du variant Delta font peur pour la fin de la saison touristique de plusieurs pays. L’Espagne, le Portugal, la France et l’Italie ont des hausses de contaminations qui sont exponentielles et même si les chiffres des hospitalisations restent relativement bas, les hôpitaux prévoient déjà le pire. L’anticipation d’une reprise économique qu’on voyait poindre à l’horizon du deuxième semestre semble devoir subir un net refroidissement. La prudence des investisseurs quant à l’avenir des marchés se fait sentir sur les cours du pétrole qui sont en baisse. Le risque de nouveaux confinements dans le monde pèserait sur les déplacements et donc sur la demande d’or noir.

MARCHE SUISSE
En Suisse, le SMI commence la semaine positivement en améliorant, durant la matinée, son plus haut historique. Toutefois, dans l’après-midi, il se contracte et à quelques minutes de la clôture, il est à 12'168 points. Aussi, notre industrie a vécu un mois de juillet excellent, ceci grâce à la forte hausse des entrées de commandes, avec des délais de livraison plus court et des prix d’achat en hausse. Cependant, dans le domaine des services, l’élan constaté au tout début de l’été s’est émoussé. Comme escompté, ce sont surtout les ménages helvétiques qui ont contribué à l’industrie des services et non le tourisme en provenance de l’étranger.

DEVISES
Contre notre monnaie nationale, un dollar américain se négocie à CHF 0,9050 et l'euro s'échange à CHF 1,0760.

Marco Levis
Gestion de fortune - Bulle
026 309 41 42

Stock exchange commentary logo