MARCHÉS INTERNATIONAUX
On le sent et on le voit sur le marché, les vacances d’été ne sont pas encore terminées et il ne se passe pas grand-chose. Quand un pool de traders et d’analyste revient au bureau – Oui, car le Home Office n’est qu’un lointain souvenir déjà – un autre pool prend ses valises pour partir au soleil. Les seuls qui restent vraiment n’ont qu’une crainte cependant, le Variant Delta. La peur qui les gagne est cette peur de revoir la reprise économique freiner à nouveau.

D’autant plus qu’au milieu des vacances d’été, les pays du sud soient aux proies avec des chaleurs sans nom, le gouvernement Afghan en place a échoué à sa mission de rétablissement de l’ordre et a cédé le pouvoir à la communauté Talibane, suscitant l’effroi de revoir un régime totalitaire se réinstaurer à l’instar des années 1996 – 2001. Cela étant dit, il n’y a pas à argumenter et à trouver d’autres excuses au marché pour être autant indécis que cela.

L’Europe aura navigué toute la journée entre le négatif et le positif sans trouver une nette préférence. La plupart des bourses asiatiques ont boudé la journée et se sont repliés de 2% à Shangai contre -0.36% à Tokyo. Les américains ont un pas plus décidé que les européens et se sont dit que ce mardi il fallait être pessimiste et dans le rouge dès l’ouverture.

MARCHÉ SUISSE
Aux abords du Stauffacherbrücke à Zurich, dans notre salle nationale de négoce, les traders ont subi une avalanche d’annonce de résultats trimestriels de grosses valeurs cotées et se sentent assez à l’aise pour décider de se pencher sur le vert pour la journée de mardi. Dans les grands perdants de la journée, l’assureur vie Swiss Life fais face à une prise de bénéfice pour donner suite à un bouclement du semestre nettement supérieur aux attentes. Comme quoi il n’est pas toujours bon être le premier de la classe.

Gorgoni Marco
Gestion de fortune - Fribourg
026 350 74 19

Stock exchange commentary logo