MARCHÉS INTERNATIONAUX
En Asie, les indices chinois continuent de reculer en raison des inquiétudes persistantes concernant l’impact d’une réglementation plus stricte. Le Shanghai composite abandonne 2,49% après être déjà tombé la veille au plus bas depuis la mi-avril. A la bourse de Hong Kong, le Hang Seng se retrouve quant à lui à un niveau plancher plus atteint depuis le mois de novembre, se délestant de 4,22%. Au Japon, le Nikkei de la bourse de Tokyo a gagné 0,49% dans le sillage de la séance positive à New-York la veille. Aux Etats-Unis, les commandes de bien durables ont augmenté bien moins qu’attendu en juin, et ont ralenti par rapport à mai, les Américains dépensant désormais plutôt leur argent dans les services qui reprennent leur activité. En outre, la Fed a débuté mardi matin (13h00 GMT) sa réunion de politique monétaire, qui s’achèvera mercredi, et à l’issue de laquelle sont attendus des commentaires sur l’inflation et les risques posés par le variant Delta du coronavirus.

MARCHÉS SUISSES
A la bourse de Zurich, dans un SMI (Swiss Market Index) en baisse de 0,24%, la meilleure performance du jour est à mettre à l’actif de Givaudan (+1,06%), devant le géant bleu Swisscom (+0,59%) et le mastodonte veveysan Nestlé (+0,17%). A l’inverse, le genevois Richemont (-2,22%) et l’horloger biennois Swatch (-2,42%) terminaient en queue de peloton. Sur le marché élargi, Lindt & Sprüngli a dépassé toutes les attentes au premier semestre, dépassant même légèrement, pour les ventes, son niveau d’avant la crise. Le chocolatier de Kilchberg a relevé dans la foulée ses objectifs pour l’ensemble de l’année.

David Hartmann
Gestion de fortune
026 350 74 29

Stock exchange commentary logo