MARCHES INTERNATIONAUX
Le manque d’entrain des intervenants sur les marchés internationaux fait que les indices évoluent dans une fourchette assez serrée. Aussi, le manque de nouvelles ne favorise pas les impulsions que pourraient recevoir les marchés. En Europe, la France et l’Allemagne voient leur production industrielle se reprendre. C’est surtout l’Allemagne qui montre l’exemple avec une hausse de 4,1 % de rebond sur le mois de juin. L’espoir d’un élan positif sur les marchés peut venir des résultats des entreprises qui sont plutôt bons pour le 1er semestre de l’année. Il nous faut maintenant consolider le tout avec une baisse des contaminations et ainsi un retour plus facile à une vie sans restriction. La solution existe, reste à l’appliquer. Beaucoup d’investisseurs se posent la question d’un prochain crash boursier. Impossible de donner une réponse à cette question sans être devin. Cependant, il faut aussi tenir compte que le rebond économique devrait encore être devant nous, avec la fin une fois ou l’autre de la pandémie. D’autre part, les politiques accommodantes des banquiers centraux ne sont pas près de cesser. Cependant, le risque peut venir d’une hausse rapide et incontrôlée de l’inflation. Toutefois, ce n’est pas pour demain.

MARCHE SUISSE
Notre bourse helvétique flirte toujours avec ses sommets. Après avoir été à 12'215 points, l’indice ne fait que voltiger autour de cette marque, dans une fourchette assez étroite. En fin de séance, le SMI est à 12'197 points. Le titre Swisscom est la bonne surprise de la séance. Les chiffres semestriels sont en progression et l’action progresse sensiblement en tournant autour des 550 francs. A l’opposé, nous avons Alcon qui perd quelques plumes et revient vers les 66 francs.

DEVISES
Contre notre monnaie nationale, un dollar américain se négocie à CHF 0,9070 et l'euro s'échange à CHF 1,0737.

Marco Levis
Gestion de fortune - Bulle
026 309 41 42

Stock exchange commentary logo